Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Val-d’Oise : des violences urbaines après la mort d’un jeune percuté par un train

28 mai 2020 à 13h27 Par Maud Tambellini
rame de transilien de la ligne H
Crédit photo : wikipedia

La police a été accusée à tort d’être impliquée dans la mort d’un jeune de 18 ans, percuté mercredi soir par un train de la ligne H à Montigny-lès-Cormeilles. Des heurts s’en sont suivis.

C’est un drame qui aurait pu être évité d’après de nombreux habitants. Un jeune qui circulait à mini-moto a été percuté mortellement par un train de la ligne H. La victime de 18 ans traversait les voies par un petit passage piéton. Or, ce passage est jugé dangereux depuis des années. Une pétition avait même été lancée pour demander sa fermeture.

La police a ensuite été appelée sur place pour sécuriser la zone. Mais c’est à ce moment là que des jeunes de Montigny-lès-Cormeilles ont commencé à tourner des vidéos ; les publiant sur les réseaux sociaux et accusant les forces de l’ordre d’être impliquées dans le drame.

Sur twitter, on pouvait même lire que la victime était en fait chassée par la police. Ce qui expliquerait qu’il n’est pas vu le train arriver. Des violences urbaines ont fini par éclater à Montigny-lès-Cormeilles mais aussi à Taverny et Ermont ; communes assez proches. Huit personnes âgées de 16 ans à 32 ans ont été interpellées.