Info générale

Une loi a été votée pour protéger les enfants influenceurs

13 février 2020 à 13h05 Par virgil bauchaud
Crédit photo : Pexels

Temps de travail, rémunération et droit à l’oubli : l’Assemblée Nationale vient d’adopter une loi visant à protéger les enfants influenceurs.

Ils testent des jouets ou font simplement partager leurs sorties. Sur Youtube ou d’autres réseaux sociaux, de nombreux enfants comptent des centaines de milliers d’abonnés. Plus de 1,5 millions d’abonnés par exemple pour les petites Kalys et Athéna, plus de 500.000 pour Maellia. Afin de protéger ces jeunes influenceurs, l’Assemblée Nationale a voté ce mercredi une proposition de loi.

Le texte vise surtout à combler un vide juridique pour mieux encadrer l’activité de ces enfants. À l’image du dispositif déjà en place sur le travail des enfants du spectacle et mannequins, il est prévu que les retombées financières des contenus soient placées à la Caisse des Dépôts et Consignations. La somme sera débloquée à la majorité des intéressés.

Autre point dans le viseur des députés : le temps de travail. La loi doit fixer un cadre au temps passé à tourner des vidéos, des vlogs ou à poster des photos. La limite doit être décidée en Conseil d’État. Le droit à l’oubli est également au centre du texte. Les enfants qui le souhaitent pourront immédiatement demander aux plateformes de faire supprimer leurs contenus.