Un street-artiste parisien en garde à vue, accusé de viols et agressions sexuelles

2 octobre 2020 à 7h33 par Virgil Bauchaud

Un street-artiste parisien a été placé en garde à vue cette semaine. Il est accusé de viols et agressions sexuelles par une trentaine de femmes. Le Parquet de Paris doit se prononcer ce vendredi 2 octobre sur les suites de l'affaire.

SWIGG
L'homme est connu pour avoir tagué son slogan sur des passages piétons de Paris.
Crédit: Pexels - Image d'illustration

Vous avez peut-être déjà vu ses tags « l’amour court les rues » sur les passages piétons et les murs de la capitale. Mais derrière cette belle phrase se cacherait une réalité bien plus sombre. Un street-artiste parisien a été placé en garde à vue cette semaine. L’homme de 53 ans est accusé de viols et agressions sexuelles. Début juillet, le parquet de Paris avait annoncé que 25 femmes, toutes âgées de 18 à 20 ans, avaient porté plainte contre l’artiste. Une enquête avait été ouverte.

Les faits remonteraient à 2015. Ce street-artiste, aussi photographe, profitait de son métier pour parvenir à ses fins. Selon Le Parisien, il contactait les jeunes femmes sur les réseaux sociaux en leur promettant un shooting pour des magazines de mode. Une fois dans son appartement du 18ème arrondissement, les femmes auraient subi des attouchements. Le cinquantenaire affirme qu’elles étaient consentantes.

I