Un homme déclaré mort et incinéré retourne chez lui... en vie !

SWIGG
Le retour à la vie !
Crédit: Pixabay

29 novembre 2020 à 11h45 par Aurélie AMCN

Décédé des suites de la Covid-19, un homme est incinéré. Mais quelques jours plus tard, sa famille reçoit un appel inattendu⬦ Récit.

Confusion à l’hôpital ! Le 11 novembre dernier, un homme de 75 ans, est admis à l’hôpital de Barasat, dans le Bengale Occidental. Il est testé positif à la Covid-19 et malgré les efforts des médecins, il décède deux jours plus tard. Comme l’impose le protocole sanitaire de la pandémie, le corps est aussitôt placé dans un sac plastique sans que les proches puissent réellement l’identifier. Dans la foulée, les obsèques sont organisées et l’homme est incinéré. Mais un événement inattendu va venir chambouler la cérémonie…

« Nous venions d’incinérer le corps et nous étions prêts à effectuer le shradh aujourd’hui, mais nous avons reçu un appel hier. Quelqu’un nous a dit que mon père était guéri et que nous devions louer une ambulance pour le ramener à la maison », raconte le fils de Shibdas Bandyopadhyay, le supposé défunt, à The Indian Times. Confuse mais heureuse, la famille a chaleureusement célébré ses retrouvailles avec le père.

UNE ENQUÊTE OUVERTE

Interrogé par nos confrères, le responsable du département de la santé explique qu’un autre patient âgé de 75 ans, Monsieur Mukhopadhyay, et atteint du coronavirus est également décédé le 13 novembre dernier et que c’est lui qui a reçu les derniers sacrements à la place de Monsieur Bandyopadhyay.

Sauf qu’entre temps, les membres de la famille (la bonne famille, cette fois) ont été informés de la guérison du malade et sont venus le chercher à l’hôpital. Et là… Stupeur ! Ils se sont retrouvés face à un inconnu. Une enquête vient d’être ouverte. « Si le laxisme est constaté de la part de l’hôpital, nous prendrons des mesures strictes. Mais il me semble que la confusion ait été créée par les documents des deux familles… », a assure le département de la santé à la presse locale.

I