Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Taxe soda : allez-vous payer plus cher vos boissons préférées ?

20 octobre 2017 à 10h50 Par Bertrand Loppin
Crédit photo : www.pixbay.com

Pour mieux lutter contre l'obésité, les députés ont voté une nouvelle « taxe soda » en fonction du taux de sucre. Plus votre boisson sera sucrée, plus elle vous coûtera cher.

Depuis 2013, toutes les boissons non alcoolisées qui contiennent une quantité, même minime de sucre, étaient taxées à raison de 7,53 € par hectolitre, soit une taxe de 2,48 centimes par canette de soda. Cette mesure était surnommée « Taxe soda ». Mais, les choses sont en train d’évoluer avec l’instauration d’une toute nouvelle taxe. Ainsi, les députés viennent de voter une nouvelle loi sur les boissons non alcoolisées. Elle introduit un principe simple : plus il y a de sucre, plus le consommateur paie.

Concrètement, les boissons qui contiennent moins de 5 g de sucres pour 100 ml ne seront désormais plus taxées. Au-dessus de ce taux, elles seront taxées au même niveau qu'aujourd'hui. Enfin, la taxe sera multipliée par deux au-dessus de 8 g et par trois au-dessus de 10 g. Le but est d'inciter les industriels à faire des efforts pour alléger leurs produits. 

Avec cette nouvelle loi, les hausses de prix seront notamment sensibles pour des boissons comme le Coca-Cola, l'Orangina ou encore le Fanta. En revanche, les boissons comme les eaux aromatisées ne seront plus taxées et devraient donc voir leurs prix diminuer. Auparavant, elles étaient imposées de la même manière qu'un soda très chargé en sucre.

Etonnamment, les industriels du secteur ne condamnent pas cette nouvelle loi. Au contraire, le syndicat professionnel Boissons Rafraîchissantes de France qui regroupe une soixantaine d'entreprises dont les leaders Coca-Cola, Orangina-Schweppes et Pepsico, évoque un climat de travail un climat très constructif… Cette bienveillance s’explique. Le goût des consommateurs est en pleine évolution. Depuis, 2015, les ventes de sodas sucrés à bulles ont baissé. Le consommateur semble plébisciter la naturalité et l’équilibre diététique. Ainsi, les boissons au thé et les eaux aromatisées n’ont jamais connu autant de succès. 

Autre signe d’un profond changement, Coca-Cola a carrément changé ses codes couleurs pour que sa recette sans sucre soit désormais considérée comme sa version classique. Quant à Orangina-Scwheppes et Pepsico, ils n'ont cessé de créer de nouvelles boissons et produits plus diététiques. La version définitive de la nouvelle « taxe soda » devrait être adoptée le 26 octobre. Pour autant la bataille des kilos n’est pas gagnée pour autant alors que l’on vient de découvrir que Kinder Bueno se décline en pâte à tartiner.