Artistes

« T’as pas de co*illes » : Lacrim répond violemment à Fianso après leur clash (vidéo)

06 février 2020 à 09h20 Par A.L.
Lacrim répond violemment à Fianso.
Crédit photo : Capture d'écran YouTube

Très remonté contre Fianso à cause d'une publication Instagram révélée il y a quelques jours, Lacrim est monté au créneau et a violemment réagi à l'encontre de son rival. Récit.

Le clash entre Sofiane et Lacrim ne semble pas prêt de s'arrêter. Souvenez-vous. En novembre dernier, on apprenait que des enregistrements audio d’une conversation téléphonique privée entre Fianso et un interlocuteur dont la voix avait été masquée circulaient sur la toile. Dans ces courtes séquences, on pouvait alors entendre Fianso échanger des propos au sujet de trois rappeurs : Lacrim, Booba et Hornet La Frappe. Ainsi, interrogé sur le fait de savoir si Booba et Lacrim entretenaient de bonnes relations, Fianso répondait : "Lacrim, c'est son petit, c'est le petit à Booba" avant de lâcher une insulte destinée à Hornet La Frappe pour avoir fait un featuring avec Booba.

Très vite, le Duc de Boulogne réagissait sur Instagram en identifiant Lacrim : "Pas de grands pas de petits, que des z'hommes". Une réponse que Lacrim avait repartagé à ses abonnés avant de publier un extrait d’une l’interview que Sofiane avait donné à Mouloud Achour pour Clique sur Canal + et dans laquelle il affirmait s’être rendu au Pont-de-Sèvres dans sa jeunesse afin de rencontrer Booba et de pouvoir travailler avec lui. Lacrim concluait en écrivant : "Moi en tout cas j’ai jamais fait ça", puis en adressant un message de soutien à Hornet La Frappe : "T’as tout mon respect, fais pas attention, après toi, il m’a demandé un feat".

Le clash se poursuit

Entre temps, une phrase extraite du nouveau morceau de Fianso #JeSuisPasséChezSo12 (“L’autre, il m’parle de sa guerre du streaming, frère, l’année prochaine, j’suis aux Césars”) avait titillé les internautes qui imaginaient une possible attaque contre ses rivaux. Le principal intéressé avait démenti peu après, affirmant que ce son avait été enregistré bien avant le début du clash.

Mais voilà. Lacrim a rebondi sur cette fameuse phrase pour attaquer de nouveau Fianso. Dans une vidéo publiée sur Instagram, il affirme face à la caméra ne pas apprécier les attaques subliminales de Sofiane, il l'invite également à le contacter afin qu’il puisse se voir et régler cette histoire, tout en expliquant qu’il était actuellement sur Paris et qu’il “n’allait pas le lâcher”, précisant qu'il n'avait "pas de coui**es".

Alors que Sofiane s'apprête aujourd'hui à dévoiler son morceau Training Day, répondra-t-il à la polémique ? Affaire à suivre...