Artistes

Sneazzy et Nekfeu s’en prennent au journaliste Pascal Praud et à ceux qui critiquent l’Islam

09 mars 2020 à 11h00 Par A.L.
Sneazzy et Nekfeu font polémique avec le titre "Zéro Détail".
Crédit photo : Capture d'écran YouTube - Clip "Zéro détail"

Ce vendredi soir, les deux artistes issus du groupe 1995, Sneazzy et Nekfeu, viennent de dévoiler leur nouveau titre intitulé "Zéro détail". Un morceau dans lequel les rappeurs affirment que les "journalistes salissent l’islam […] comme Pascal Praud", avant d’ajouter "ça mérite une balle dans le cervelet".

"Les journalistes salissent l'islam, sont amateurs comme Pascal Praud […] ça mérite une balle dans le cervelet, le canon au fond de la bouche", ce sont par ces mots issus du morceau Zéro détail que Sneazzy a provoqué l’indignation de nombreuses personnalités et responsables politiques sur les réseaux sociaux, depuis la sortie du titre ce vendredi 6 février. En effet, le clip, visionné déjà depuis près de 506.000 fois, fait polémique. À côté de Sneazzy, dans un hangar vide, on peut également entendre Nekfeu lancer un “salope” lorsque le nom de l’animateur de CNews, Pascal Praud, est prononcé. Connu pour son franc-parler, le journaliste est aux manettes de l'émission L'heure des pros, dans laquelle il n'hésite jamais à donner son avis quitte à se mettre parfois quelques invités à dos.

Des messages de soutien par centaines

Face à ces propos très virulents, nombreuses sont les personnalités qui ont vivement critiqué les rappeurs sur Twitter, à l'instar d'Éric Naulleau. "Il va sans dire, mais sans doute mieux en le disant, que j’apporte tout mon soutien et renouvelle mon amitié à Pascal Praud qui, selon les sinistres Nekfeu et Sneazzy, mériterait de recevoir “une balle dans le cervelet”. Il revient à tous de faire obstacle à la barbarie", a écrit le journaliste. Un soutien partagé par le député des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti : "Soutien à Pascal Praud menacé de mort par ces prêcheurs de haine qui doivent être lourdement condamnés. Clip & 'chansons' doivent être retirés des plateformes". De son côté, Pascal Praud s'est contenté d'un message posté ce dimanche matin sur Twitter : "Merci à toutes et tous pour vos mots, pour vos messages et pour votre soutien". Son entourage a précisé au Parisien que l'animateur avait reçu une centaine de messages de soutien, par SMS et sur les réseaux sociaux.

Si le groupe Canal +, choqué par ses paroles, ne "souhaite pas réagir à chaud"Sneazzy et son label, contactés par Le Parisien, restent injoignables. Nekfeu quant à lui, ne donne plus aucune interview depuis la sortie de son album Les Etoiles vagabondes en juin 2019.