Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Rungis : après la polémique, l’opérateur va prendre en charge les frais

10 avril 2020 à 16h01 Par Virgil Bauchaud
Crédit photo : DR AFP Thomas Coeax

Après s’être défendu, l’opérateur privé qui gère la morgue provisoire installée sur le marché de Rungis met fin à la polémique. Il annonce la prise en charge de tous les frais. Jusque-là, les familles devaient payer lorsque la dépouille d'un proche décédé du Covid-19 y était prise en charge.

Les familles de victimes n’auront plus à payer de leur poche. L’opérateur funéraire OGF annonce ce vendredi qu’il prendra désormais en charge tous les frais liés au passage de cercueil dans la morgue provisoire, installée dans un hall du marché de Rungis. Il indique ne pas vouloir « ajouter à la douleur des familles » et regrette une « polémique tout à fait injustifiée et déplacée ». 

Un peu plus tôt dans la journée, l’opérateur s’était justifié, estimant ses tarifs « très inférieurs à une admission dans un funérarium classique ». Il avait suscité l’indignation après la publication de ses tarifs : une prise en charge de cercueil pour six jours était facturée 159 euros. Une somme à laquelle il fallait ajouter 35 euros pour chaque journée supplémentaire éventuelle. Et même 55 euros pour les proches souhaitant se receuillir.

Depuis le début du mois, OGF gère cette morgue provisoire installée dans un bâtiment de Rungis réquisitionné par la Préfecture de Police. Un contrôle avait été demandé jeudi par le Ministre de l’Intérieur. « Il me semble anormal d’imputer financièrement les familles », avait indiqué Christophe Castaner.