Info générale

RichMeetBeautiful: une publicité incitant des étudiants à se prostituer

27 octobre 2017 à 11h00 Par Bertrand Loppin
Crédit photo : Pixabay

La campagne du site RichMeetBeautiful n’en fini pas de provoquer de nombreuse réactions d’indignation. Les choses pourraient bien se corser pour le responsable de ce site. Police et justice sont en train de s’emparer de l’affaire.

Depuis le 24 octobre, une publicité itinérante fait le tour des facultés parisiennes pour promouvoir le site RichMeetBeautiful, avec le message suivant : « Hey les étudiant(e)s ! Romantique, passion, et pas de prêt étudiant. Sortez avec un sugar daddy / sugar mama ». Le site propose ainsi à tous les étudiants et étudiantes qui le souhaitent d’arrondir leur fin de mois en sortant avec des personnes plus âgées et aisées.

Le site RichMeetBeautifulnen n’en est pas à son premier coup. Il se définit comme « un réseau de rencontres en ligne pour hommes et femmes adultes de plus de 18 ans, à la recherche d’une relation mutuellement avantageuse aussi bien pour l’un que l’autre », il avait déjà créé la polémique à Bruxelles le mois dernier. Il avait orchestré le même type de campagne de pub, mais au lieu de s’adresser aux étudiants, il avait uniquement ciblé les femmes.

À Paris comme à Bruxelles, ce message publicitaire a provoqué de vives réactions. Beaucoup de gens ont été choqués en constatant que cette campagne profite de la précarité des jeunes femmes et hommes qui ont dû en plus faire face durant cette rentrée à une augmentation du coût de la vie étudiante.

Ainsi, la mairie de Paris a saisi le procureur de la république pour demander des poursuites contre le site internet RichMeetBeautiful.fr et sa publicité mobile. Ils constituent selon elle une incitation à la prostitution. 24 heures plus tard, le camion publicitaire utilisé pour cette campagne a été saisi pour «affichage d’un support sans autorisation préfectorale». Le camion a été localisé et remorqué. Le chauffeur a été auditionné, mais il n'a pas été mis en garde à vue. La préfecture de police a envoyé une convocation au responsable du site pour une audition au commissariat du XVe arrondissement, lieu où a été localisé le véhicule.

De son côté, Sigurd Vedal, le PDG de RichMeetBeautiful.fr, assure qu'il s'agit d'un « site de rencontres comme les autres ». Il réfute en bloc les accusations d'incitation à la prostitution, tout en affirmant que « l'argent n'est qu'un autre critère de rencontre comme peut l'être la personnalité ou la beauté »... 

L’affaire risque de ne pas en rester là. La Fage, syndicat étudiant, a annoncé porter plainte « du chef de proxénétisme », L’université de Paris 5 René Descartes, devant laquelle le camion publicitaire a stationné, a également décidé de porter plainte. La secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a annoncé avoir été saisie de l’affaire.