Renouer le dialogue : Poissy veut la médiation entre jeunes et policiers

SWIGG
Le maire de Poissy a réuni un comité de veille urbaine après les violences survenues le week-end pré
Crédit: Common Wikimedia

17 février 2021 à 7h23 par Mikaël Livret

Pour faire face à la recrudescence d'actes de délinquance commis par des mineurs, plusieurs dispositifs sont envisagés par la municipalité des Yvelines.

Plus de médiation et de caméras. Trois jours après la violente attaque de policiers par des jeunes dont la vidéo a été largement diffusée, le maire de la ville, Karl Olive, a réuni le comité de veille urbaine mardi 16 février. Des représentants des polices, des bailleurs, des représentants de cultes ou encore d'écoles étaient présents, au lendemain de la visite du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Il insiste sur la nécessité « d'écouter les gens, d'aller sur le terrain ». C'est dans ce sens qu'une rencontre devrait être organisée dans les prochaines semaines entre les jeunes et les policiers présents lors du guet-apens samedi. Selon le maire, « les jeunes en sont demandeurs ». D'ici à la fin de la semaine, l'élu devrait aussi aller à la rencontre des jeunes de la rue de Villiers, où a eu lieu l'attaque contre les policiers.

Pour faire face à la recrudescence d'actes de délinquance commis par des mineurs, plusieurs dispositifs sont envisagés par la municipalité, détaille Le Parisien. Le commissariat de Poissy sera rénové, l’ensemble des policiers sera équipé d’ici juillet de caméras portatives ou encore l'augmentation du nombre de caméras de surveillance, en plus des 71 existantes. Le travail avec les médiateurs devrait également être accentué et étalé sur les horaires nocturnes auprès des jeunes dans les quartiers.