Artistes

Quand 50 Cent se moque de Ja Rule après un concert raté ! (Vidéo)

26 février 2019 à 10h30 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : 50 Cent

Après avoir taclé Jay Z et Kanye West sur Instagram, 50 Cent taquine un autre célèbre rappeur.

50 Cent ne manque pas une occasion de tacler ses rivaux. Il y a quelque temps, il déclarait ne pas aimer le dernier album de Jay Z. Au début du mois de février, il se moquait de Kanye West affirmant que ce dernier « est handicapé, il s’est pris pour Kobe Bryant à un match de basket-fauteuil » après la diffusion d’une fake news concernant un match de basket-ball en chaise roulante. Aujourd’hui, 50 Cent est de retour et s’attaque une nouvelle fois au rappeur Ja Rule. 

Le week-end dernier, celui-ci a donné un concert à la mi-temps d’un match de NBA à Milwaukee, dans le Wisconsin (Etats-Unis), opposant les Bucks aux Minnesota Timberwolves. « On m’a dit que c’est une soirée années 90s alors ils ont amené un artiste des années 90s. Vous êtes prêts ? Êtes-vous prêts ? Je crois que non… », a-t-il exprimé dans son micro juste avant de chanter ses tubes. 

Sauf qu’il a fait un énorme flop en tentant de chauffer la salle, pas du tout réceptive à son discours… 50 Cent n’a donc pas perdu de temps pour partager la vidéo (ci-dessous) de la séquence embarrassante sur son compte Instagram en y ajoutant un petit tacle à l’attention de son rival : « Pourquoi lui a-t-on demandé de faire cela ? Oh, ouais, c’est moi qui leur ai demandé. Explosé de rire ! Emanuel Gonzales dirait à ses hommes de lui tirer dessus à vue ». 

Voir cette publication sur Instagram

👀why they do that to him😟oh yeah, I told them to do that. 😆LMAO Emanuel Gonzalez would say shoot him on sight.

Une publication partagée par 50 Cent (@50cent) le

Pour rappel Emanuel Gonzales est cet officier en chef du 72ème District de la police new-yorkaise ayant ordonné à ses hommes de « tirer sur 50 Cent à vue » pour se venger d’une ancienne affaire dans laquelle le rappeur l’avait accusé de l’avoir malmené pendant une arrestation. « Monsieur Jackson prend cette menace très au sérieux et consulte ses avocats pour connaître ses options juridiques. Il craint de ne pas avoir été informé de cette menace par la police de New-York et encore plus du fait que ce Gonzalez continue à porter un badge et une arme à feu », a déclaré l’avocat de l’interprète de Candy Shop.