Info générale

Pourquoi l’infidélité virtuelle explose en France

26 juin 2019 à 10h22 Par Armelle R
Crédit photo : Pixabay

D’après une étude, les envois de sextos et « nudes » sont de plus en plus courants dans notre pays.

Une nouvelle étude de l’IFOP pour le site de rencontres Gleeden fait flipper ! Pour cette enquête réalisée par questionnaire auto-administré auprès de 5 026 femmes dont 1 000 Françaises et d'autres femmes résidents en Italie, en Espagne, en Allemagne et au Royaume-Uni. Les résultats prouvent que l’infidélité virtuelle progresse en France. Cette nouvelle forme d’infidélité consiste à entretenir une relation intime, voire sexuelle par écrans interposés. 28% des Françaises ont déjà été tentées et 12% sont adeptes du sexto et des « nudes » par message.

Qui sont les femmes adeptes de l’infidélité virtuelle ?

Ce sont surtout les femmes de moins de 30 ans, des citadines avec des revenus plutôt modestes. Elles pimentent leur vie avec une relation extra-conjugale virtuelle. Autre chiffre flippant : 27% de ces femmes avec une double vie virtuelle ont déjà pensé à une autre personne en faisant l’amour avec leur partenaire. Généralement, elles expliquent céder à cette nouvelle forme d’infidélité car elles se sentent délaissées par leur conjoint.