Perdre son chien peut être plus douloureux que perdre un proche

7 décembre 2018 à 13h00 par Maud Tambellini

Face à l'incompréhension de certains quand à la douleur ressentie quand on perd un animal, le sentiment pourrait au final devenir plus fort que de perdre un proche.

SWIGG
Crédit: Pixabay

Comment mesurer la peine ressentie lorsque l’on perd son compagnon à quatre pattes ? Les chercheurs de l’Université of Central Lancashire au Royaume-Uni se sont penchés sur la question.

Il en ressort premièrement qu’après la mort de leurs chiens, les propriétaires ressentent une peine sincère et passent par un véritable processus de deuil.

Dans un deuxième temps, l’étude montre que cette peine peut parfois s’avérer plus forte que celle ressentir lors de la mort d’un être cher. En cause ; le système de soutien absent.

Concrètement lorsque vous avez le malheur de perdre un proche, vous allez être soutenu par des amis, de la famille. En revanche lorsque l’on perd un animal, le soutien n’est pas aussi présent. Et certains peuvent même ne pas comprendre que vous soyez aussi triste pour un être qui n’était pas humain. Ce qui vous poussera à contenir ce que vous ressentez et à souvent l’amplifier.

En prime la façon dont votre animal est décédé peut ajouter à votre peine. En effet en fin de vie, les propriétaires doivent parfois faire le choix de faire piquer leurs compagnons et en ressentent de la culpabilité.

I