Paris et la petite couronne en alerte maximale : ce que ça change

5 octobre 2020 à 6h20 par Mikaà«l Livret

Les restaurants pourront rester ouverts avec un protocole sanitaire adapté, mais pas les bars, qui devraient fermer dès mardi 6 octobre à Paris, en Seine-Saint-Denis, dans les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne. Les mesures doivent être détaillées à 11h30 par la Maire de Paris et le Préfet de Police.

SWIGG
Les restrictions sont renforcées à Paris et en proche banlieue.
Crédit: Pixabay

C’était une question de temps. Paris et la petite couronne sont désormais en zone d’alerte maximale au coronavirus. Un changement avec des conséquences pour les 15 prochains jours.

Déjà contraints depuis une semaine de baisser le rideau à partir de 22 heures, les bars de Paris et la petite couronne vont obligatoirement devoir fermer dès mardi matin. Les élus parisiens se plieront à toute décision de fermeture. À terme, « on ne peut pas être dans un stop-and-go permanent », souligne dans Le Parisien, la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Télétravail encouragé

Matignon a également annoncé que les salles ou amphithéâtres des universités ne pourront, à partir de mardi, être remplis qu'à 50 % de leur capacité au maximum en zones d'alerte renforcée et maximale. Paris et tous les départements de l’Ile-de-France sont cette fois concernés.

Paris a franchi, depuis plusieurs jours, « les trois seuils qui correspondent à la zone d'alerte maximale et cette tendance s'est confirmée pendant le week-end », analyse Matignon. Plus de 30 % des lits en réanimation sont occupés par des patients atteints de Covid-19 en Ile-de-France. Le taux d'incidence dépasse toujours la barre des 250 pour 100 000 habitants à Paris. Pour faire face à un regain de circulation du Covid-19, le télétravail est « plus que jamais » privilégié, dit l’exécutif.

I