Artistes

Orelsan déclare sa flamme à l’actrice Sophie Turner

09 septembre 2019 à 18h39 Par Bertrand Loppin
Membre du jury du 45 âme festival du cinéma américain de Deauville, Orelsan a remis le prix Hollywood à l'actrice Sophie Turner
Crédit photo : Orelsan

Ce week-end, Orelsan était au festival du cinéma américain de Deauville pour remettre un prix à Sophie Turner. Au cours de cet événement, il en a profité pour faire une très belle déclaration à l’actrice de « Game of Thrones » dont il est un très grand fan.

Cette année, le rap était à l’honneur au festival du cinéma américain de Deauville. En effet, les organisateurs de cette manifestation avaient choisi de faire appel à Orelsan pour faire partie du jury de la 45eme édition, un jury placé sous la présidence Catherine Deneuve. A cette occasion, samedi dernier, orelsan avait pour mission de remettre le prix Hollywood à l’actrice américaine Sophie Turner. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’est acquitté de cette tâche avec brio en faisant preuve également d’une immense classe.

Il faut dire que ce rendez-vous lui tenait à coeur. Sophie Turner s’est, entre autres, illustrée dans la série « Game of Thrones » en interprétant le personnage se Sansa Starck. Orelsan est un grand fan de cette série et plus particulièrement de l’actrice. Il n’a pas hésité à le lui dire à travers une jolie déclaration très bien tournée avec une pointe d’humour.Jugez plutôt :

« Sophie Turner, quand je t’ai découverte tu avais à peine 15 ans. Je dis tu parce que tu as passé beaucoup trop de temps dans la télé de mon salon pour se vouvoyer... Tu avais à peine 15 ans et j'étais loin d'imaginer que l’ado timide du début deviendrait la reine de maintenant. On t’a vu grandir pendant 10 ans dans le rôle de Sansa Stark dans Game Of Thrones. C’est une série avec des dragons... Sansa qui ne rêvait que de mariage et d’aristocratie... le personnage le moins fun. Je crois que j'aurais préféré voir un spin-off sur l'arbre-coeur de Winterfell que sur Sansa... D’une petite fille soumise à Queen in the North, on a vu une grande actrice éclore, une vraie héroïne. Héroïne aussi que tu es dans l’univers Marvel, mais pas n’importe laquelle : le Phoenix, Jean Grey, l’ultime super héroïne, un des télépathes les plus puissants.Un rôle qui te va si bien, un personnage que tu rends si crédible que j'essaie de pas penser à des trucs bizarres depuis tout à l'heure parce que je sais que tu as ce pouvoir.La transformation en Dark Phoenix, c’était juste une occasion de plus de montrer l’amplitude de ton talent et la profondeur que tu arrives à dégager dans ton jeu. Dans ce film, Jessica Chastain était ton mentor, et comme elle ici, il y a cinq ans, tu reçois le prix du nouvel Hollywood et je suis sûr que l'élève s'élèvera au niveau du maître ». Pout terminer son discours, Orelsan a invité le public à mettre «un genou à terre» et jurer «allégeance à Sophie Turner»