Artistes

Meek Mill porte plainte contre un hôtel pour racisme (Vidéo)

31 mai 2019 à 10h45 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Meek Mill

Victime de racisme dans un hôtel (vidéo à l'appui), Meek Mill annonce vouloir porter plainte. Il a reçu du soutien de la part de nombreux internautes.

Ce qui se passe à Vegas, ne reste plus à Vegas. Depuis plusieurs mois maintenant, la célèbre capitale mondiale du divertissement est soupçonnée de racisme. Nouvelle victime, aujourd’hui : le rappeur Meek Mill. Il y a quelques jours, il s’est rendu à Las Vegas pour assister au concert de DJ Mustard. Pour son séjour, il a réservé une suite au Cosmopolitan Hotel & Casino. Mais en arrivant sur les lieux, l’accès à l’établissement lui a été refusé.

La scène a été filmée par un collaborateur de l’interprète de Going Bad qui a ensuite partagé la vidéo sur les réseaux sociaux : on y voit Meek Mill discuter avec un employé de l’hôtel qui le menace d’appeler la police. « Comment pouvez-vous me dire que je vais être arrêté pour avoir commis une violation de propriété ? », le questionne le rappeur de 32 ans, outré. L’homme répond : « Vous êtes sur une propriété privée. Avec les informations dont nous disposons, nous refusons de vous accepter. Nous avons le droit de le faire ! ».

L’artiste garde de son calme tout au long de la conversation et préfère exprimer sa colère sur la toile : « Vous ne devriez jamais mettre un pied au Cosmopolitan Hotel, ils sont justes des p*tains de racistes… On doit absolument faire quelque chose à Vegas pour la manière dont ils traitent les Noirs ! Ils disent aux rappeurs noirs qu’ils sont interdits de séjourner, sans raison. Ils m’ont dit qu’ils allaient me faire aller en prison (...). Plusieurs hôtels font cela à des artistes noirs, car ils ne veulent pas trop de Noirs sur leur propriété. Cela arrive à beaucoup d’artistes noirs, pas seulement à moi !! Je me suis senti blessé d’être rejeté par ces hommes blancs, sans raison ! ».

Sur Twitter, Meek Mill a ensuite annoncé vouloir porter l’affaire devant la justice. Il vient d’ailleurs de recruter un avocat. Drake a lui aussi été victime d’un tel incident au Madison Club, en avril 2017. « L’endroit le plus offensant où j’ai séjourné dans toute ma vie avec des employés qui choisissent leurs clients en fonction de leur profil racial », avait-il écrit sur Instagram.