JO 2024 : le super métro ne sera pas prêt à temps

6 février 2020 à 8h12 par Mikaël Livret

Les différents chantiers engagés en Seine-Saint-Denis, censés se terminer avant l'ouverture des Jeux de Paris, accuseraient un retard d'au moins un an sur le calendrier.

SWIGG
Les chantiers des lignes desservants plusieurs sites olympiques auraient pris trop de retard.
Crédit: Société du Grand Paris

Le super métro grand absent des JO de Paris ? Les lignes 16 et 17 du Grand-Paris Express devaient être mises en service en 2024 pour relier des sites olympiques en Seine-Saint-Denis. Le tronçon de la ligne 16 par exemple censé desservir le village Olympique à L’Île-Saint-Denis ou le village des médias au Bourget où est attendu 15.000 journalistes du monde entier pendant les Jeux.

L’état en avait fait sa priorité, quitte à retarder d’autres chantiers sur les lignes de banlieue. Les lignes 12, 14 et 15 en tête. Mais le calendrier accuserait auj un retard d’un an, difficile à rattraper selon les entreprises du BTP chargées des travaux.

Des plans B à l’étude. Un système de bus pourrait être mis en place pour les spectateurs. Pour le moment, cette hypothèse n’est pas vraiment envisagée, les acteurs des Jeux tablant toujours sur une livraison des travaux dans les délais.