Haine en ligne : la fin de l’impunité

14 mai 2020 à 7h05 par Iris Mazzacurati avec AFP

Le Parlement valide des mesures de lutte controversées.

SWIGG
Dès juillet, les plateformes et les moteurs de recherche auront l'obligation de retirer les contenus
Crédit: Pixabay

A l'issue d'un long parcours chaotique, le Parlement a adopté définitivement mercredi, via un ultime vote de l'Assemblée à main levée, la proposition de loi de Laetitia Avia (LREM) visant à "mettre fin à l'impunité" de la haine en ligne, un texte jugé "liberticide" par ses détracteurs.

Sont visées les incitations à la haine, la violence, les injures à caractère raciste ou encore religieuses.  

Les députés se sont prononcés par 355 voix pour, 150 contre et 47 abstentions sur ce texte qui prévoit à partir de juillet pour les plateformes et les moteurs de recherche l'obligation de retirer sous 24 heures les contenus "manifestement" illicites, sous peine d'être condamnés à des amendes allant jusqu'à 1,25 million d'euros. 

I