Gennevilliers : une fête clandestine rassemble 150 personnes, deux personnes placées en garde à vue

SWIGG
Les deux hommes placés en garde à vue seront jugés pour "mise en danger de la vie d'autrui" devant l
Crédit: Common Wikimedia - photo d'illustration

20 janvier 2021 à 11h50 par Lucas Pierre

Une nouvelle fête clandestine s'est déroulée le week-end dernier dans un hangar désaffecté de Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine. 150 personnes ont été interpellées dont deux placées en garde à vue pour « mise en danger de la vie d'autrui ».

Les fêtards sont décidément bien persévérants. Une nouvelle fête clandestine a été interrompue par les forces de l’ordre le week-end dernier dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 janvier, selon Le Parisien. La soirée s’est déroulée dans un hangar désaffecté de la zone industrielle de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) avec environ 150 personnes.

Les fêtards n’étaient refroidis ni par la température, ni par l’interdiction de sortir en raison du couvre-feu généralisé à toute la France à 18 heures, en vigueur pour la première fois le jour-même de la soirée clandestine.

Tous les participants interpellés

Les policiers, intervenus aux alentours de 2 heures du matin pour mettre fin à la fête ont interpellé puis infligé une amende de 135 euros à la totalité des participants. Un nombre bien en-deçà du listing retrouvé par les fonctionnaires : un millier de noms de potentiels fêtards figuraient sur une liste.

Deux hommes ont, dans la semaine, été interpellés puis placés en garde à vue pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Ils sont soupçonnés d’été à l’origine de la soirée clandestine et seront jugés par le tribunal correctionnel de Nanterre.