Info générale

Facebook : un enquête contre un groupe qui humiliait violemment les femmes

08 juillet 2019 à 14h30 Par MT
Crédit photo : Wikipedia

Il a été fermé depuis quelques mois sur Facebook. Le groupe « femmes indignes » comptait jusqu’à 50 000 membres. Une enquête est en cours pour identifier clairement les personnes derrière l’initiative.

Pourquoi tant de haine envers la gente féminine ? Traitées de « chiennes «  de « trous » et même de « LV » pour « lave-verges », le journal 20 Minutes a dévoilé en fin de semaine dernière qu’une enquête était en cours contre un groupe secret sur Facebook dont le but était d’humilier les femmes et les traiter comme des objets.

Son nom ; Femmes indignes 6.0 résurrection. L’entrée dans le groupe se faisait seulement par invitation d’un autre membre. En 2017, on aurait compté jusqu’à 56 000 participants ; des hommes qui postaient des photos de femmes nues, parfois prises pendant l’acte sexuel.

Une première plainte avait été déposée fin 2017 mais classée sans suite en raison de la difficulté d’identifier les jeunes femmes sur les clichés. La seconde plainte déposée en mai 2018 pour « provocation à la haine ou à la violence en raison du sexe » et « injure publique en raison du sexe » a elle abouti à l’ouverture d’une enquête et la fermeture du groupe.