Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Du surf à Sevran !

08 novembre 2017 à 10h30 Par Bertrand Loppin
Crédit photo : http://maxpixel.freegreatpicture.com

La commune de Sevran devrait accueillir d’ici 2023 les premières vagues artificielles de surf de l’Hexagone. La ville abritera également une base nautique dans le cadre du projet « Terre d’eaux ».

Décidément, les projets les plus fous s’enracinent en Ile-de-France. Si la première salle de lancer de hache vient d’ouvrir à Paris, la création du premier spot de surf francilien est programmée en Seine-Saint-Denis. Faire du surf en plein 93 ! Au premier abord, ça paraît plutôt inattendu, voire surréaliste. On est plus habitué aux spots traditionnels comme Biarritz, Anglet ou Hossegor. Mais, les choses pourraient bien changer… La ville de Sevran devrait prochainement accueillir un projet d’aménagement d’envergure baptisé « Terre d’eaux ».

Ce projet figure parmi les 51 lauréats du concours d’urbanisme « Inventons la métropole du Grand Paris », lancé en 2016. Ce projet « Terres d’eaux » consiste à transformer les terrains Montceleux, situés au nord-est de Sevran, en une base de loisirs aquatiques aussi innovante que spectaculaire. Pour le moment, le site se résume à un espace marécageux de 32,8 ha abritant une exploitation agricole. Mais, à l’avenir, cet endroit devrait totalement métamorphoser cette partie de la Seine-Saint-Denis et donner un nouvel envol à la ville de Sevran.

En effet, dans six ans, en 2023, ce site se déploiera autour d’un lac de neuf hectares. Au bord de ce lac sera construit un bâtiment de 5 327 m² abritant une piscine et un espace de surf indoor. En extérieur, le site proposera trois imposants bassins, parmi lesquels un réservoir, une base de loisirs avec baignade autorisée, et un espace de surf outdoor.

Ces vagues artificielles indoor et outdoor seront les premières de France, Elles seront conçues par l’architecte Jacques Rougerie, en partenariat avec les Fédérations françaises de surf, de ski nautique et de wakeboard. Elles permettront aussi bien d’accueillir les amateurs que les professionnels du surf. L’intensité de cette houle artificielle sera ainsi modulable pour s’adapter à tous les niveaux et à toutes les pratiques de glisse. À terme, 300 000 visiteurs par an sont attendus. Sevran devrait ainsi devenir un lieu d’entraînement privilégié pour les Jeux olympiques de Paris de 2024. À noter également, le site accueillera 800 logements ainsi que des commerces et sera desservi par une nouvelle gare du Grand Paris Express.