Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Artistes

Des femmes reprennent "Bande organisée" de JuL pour dénoncer le machisme dans le rap (vidéo)

19 novembre 2020 à 10h45 Par A.L.
Elles ont décidé de faire un remix féminin de "Bande Organisée".
Crédit photo : Capture d'écran Instagram © Saaphyra

Huit rappeuses marseillaises ont décidé de reprendre le titre qui a fait un véritable carton en 2020, "Bande Organisée", initialement interprété par JuL et ses acolytes marseillais à l'instar de SCH, Kofs, Soso Maness, Naps, Houari, Elams et Solda.

"C’est simple : nous, les rappeuses marseillaises, on est carrément transparentes". Ce sont avec ces mots que Tehila Ora, une rappeuse de la cité phocéenne, a justifié le remix 100% féminin du titre Bande Organisée de JuL et plusieurs rappeurs marseillais. En effet, depuis plusieurs semaines, le morceau est un véritable phénomène, devenant même le single rap le plus streamé de l’année 2020. Si les Marseillais dominent le haut de l’affiche dans le rap français, aucune rappeuse n'est apparue aux côtés de Jul, et des autres artistes, tous masculins. Un constat déploré par huit femmes qui ont décidé de remixer la chanson, fatiguées par la misogynie très présente et du manque d’accessibilité du milieu du rap en général, et notamment pour la gente féminine. 

Un remix 100% féminin de Bande Organisée

Ainsi, les huits femmes ont dévoilé la version féminine de Bande Organisée qui approche aujourd’hui le demi million de vues. Pourtant, les rappeuses ont essuyé une vague de commentaires haineux. "J’ai reçu de ces messages sur les réseaux sociaux, un truc de fou. Des messages qui me disaient que la place des femmes est à la cuisine… Quand j’étais dans le monde du jazz ou de la soul, je n’avais jamais vécu ça", a confié Ladyland. "Ça fait douze ans que je fais du rap. J'ai fait des clips qui ont fait des millions de vues, et franchement, c’est difficile de percer quand t’es une fille dans un milieu d’hommes… Pourtant, moi, je suis une fille de la Castellane, j’ai vu des choses dans ma vie, je ne rappe pas comme une fille !", a expliqué l'une d'entre elles, Lil So, à 20 Minutes.

Si l’initiative est venue de Tehila Ora et son amie Ladyland également artistes, elles l'ont très rapidement proposé à Lil So, Saaphyra, Veemie, Léna Morgan, Mina West et Mely. "J’ai accepté, car pour moi, à travers ce clip, c’était une manière de se serrer les coudes, entre nous, parce que clairement, sinon, personne ne nous aidera et nous donnera la lumière", a ainsi expliqué Lil So.