Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Des aides à saisir pour les étudiants et les jeunes diplômés

18 août 2017 à 17h18 Par Bertrand Loppin

Alors que les étudiants profitent de la torpeur estivale pour reprendre des forces, c’est aussi le moment de s’organiser pour pouvoir bénéficier de certaines aides financières. Les étudiants boursiers qui changent d’académie en master vont avoir droit à une nouvelle aide. A ne pas négliger non plus, l’aide à la recherche du premier emploi.

Après l’annonce en juillet, le mois d’août réserve quant à lui enfin une bonne nouvelle pour les étudiants. Le ministère de l'Enseignement supérieur a annoncé, mardi, la mise en place d'une nouvelle aide. Les étudiants boursiers titulaires d'une licence, inscrits en première année de master dans une région académique différente de celle dans laquelle ils ont obtenu leur diplôme de licence, pourront toucher une aide de 1.000 euros. Pour en bénéficier, ils devront déposer leur dossier sur la page messervices.etudiant.gouv.fr à partir du 23 août,

Cette aide à la mobilité géographique constitue l’une des mesures promises par le précédent gouvernement en décembre 2016, lors de l’adoption de la loi instaurant la sélection à l’entrée du master. Désormais, les universités sélectionnent à l’entrée du master, tandis que les étudiants peuvent, s’ils sont refusés à l’entrée des formations dans lesquelles ils ont postulé, saisir le recteur pour se voir proposer trois inscriptions. Cette réforme s’applique pour la première fois cet été.

Autre type d’aide sur lequel vous pourrez peut être vous appuyez pour boucler votre budget : l’ARPE, le dispositif d'aide à la recherche du premier emploi est prolongé pour la rentrée 2017. Cette aide a été créée en 2016. Elle a pour objectif d’améliorer l'insertion professionnelle des jeunes diplômés de moins de 28 ans qui ont bénéficié d’une bourse la dernière année de leurs études. L'ARPE consiste en un soutien financier, versé pendant quatre mois maximum. Elle accompagne financièrement la période d'insertion professionnelle, qui sépare la sortie des études et l'accès au premier emploi.

Elle prend la forme d'une prolongation de la bourse sur critères sociaux perçue au cours de la dernière année d'études (de 100 euros à 550 euros par mois) pour les diplômés de l'enseignement supérieur, ou d'une aide mensuelle de 300 euros pour les diplômés de l'enseignement supérieur par l'apprentissage disposant de peu de ressources. Pour en bénéficier, les jeunes diplômés peuvent effectuer leur demande sur messervices.etudiant.gouv.fr, dans un délai de quatre mois après l'obtention de leur diplôme.

Mais le gros dossier de la rentrée de septembre et des mois à venir, ce sera la réflexion lancée par le ministère de l’enseignement supérieur pour la mise en place de critères pour l’entrée à l’université. Les discussions s’annoncent tendues alors que 3500 bacheliers sont encore sans affectation et que le recours au tirage au sort pour l’admission dans certaines filières a été unanimement dénoncé.