Artistes

Des accusations de fraude contre Beyoncé

30 août 2019 à 18h50 Par Bertrand Loppin
Crédit photo : Beyoncé

Beyoncé est en pleine bataille judicaire avec la wedding planner Veronica Morales. Elle se dispute le droit d’usage de la marque Bue Ivy. Veronina Morales a accuse Beyoncé d’avoir utiliser des moyens frauduleux à son encontre.

Depuis 2017, Beyoncé est engagée dans un bras de fer juridique avec Veronica Morales. Cette femme exerce la profession de weedding planner, Elle organise des mariages via sa société qu’elle a eue la très mauvaise idée d’appeler du même nom que celui de la fille de Beyoncé : Blue Ivy. Mais aujourd’hui, Veronica Morales n’a pas l’intention de se laisser faire. Elle vient de lancer une contre offensive juridique contre Beyoncé. Ainsi, elle accuse cette dernière de fraude. 

Selon le site The Blast qui a réussi à se procurer les documents judiciaires déposés par Veronica Morales, Beyoncé aurait signé et transmis une déclaration à l’office des brevets et des marques des Etats-Unis dans laquelle elle exprime son intention d’utiliser la marque Blue Ivy Carter dans le monde des affaires. Mais, par la suite, Beyoncé aurait refusé de remettre les documents indiquant comment elle avait l’intention d’utiliser la marque. 

Veronica Morales accuse donc Beyoncé d’avoir utiliser un moyen frauduleux pour bloquer le droit d’usage de la marque. Pour appuyer son accusation, elle fournit une interview de Beyoncé accordée au magazine Vanitty Fair. Dans cette interview, Beyoncé explique qu’elle n’avait pas l’intention d’utiliser le nom de sa fille à des fins commerciales et qu’elle souhaitait empêcher toute personne d’en tirer des bénéfices. L’an dernier, Beyoncé avait accusé Veronica Morales de lui avoir demandé 10 millions de dollars pour racheter sa société et régler leur conflit. Cette dernière avait démenti