Info locale

Dans les Hauts-de-Seine, la route solaire cherche désespérément du soleil

27 juillet 2018 à 09h13 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Pixabay

Depuis un an et demi, des panneaux photovoltaïques ont été installés dans une rue de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Problème, le rendu n’est pas aussi efficace que prévu. Les capteurs sont masqués par le trop grand nombre de voitures et de passants.

300.000 euros. C’est le montant de ce dispositif censé révolutionner la production d’énergie. Installé voilà 18 mois sur un tronçon de la rue du Vieux du Pont de Sèvres, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le rendu n’est pas à la hauteur des attentes.

En cause le manque d’ensoleillement des panneaux photovoltaïque installés sur la chaussée. La raison est aussi simple qu’improbable : les ingénieurs avaient sous-estimé l’impact du trafic automobile et celui des piétons qui font de l’ombre aux capteurs et réduisent de par conséquences la production d’énergie.

Malgré les différents obstacles le dispositif fonctionne et la route a tout de même produit de l’énergie. Ainsi au mois de janvier, les capteurs solaires avaient générés plus de 3.600 kWh soit de quoi faire rouler une voiture électrique sur 23.000 km ! L’expérimentation Wattway doit encore se poursuivre jusqu’en mars 2020.