Artistes

Booba : le rappeur s’attaque violemment à Jacques Chirac sur Instagram (photo)

27 septembre 2019 à 10h10 Par A.L.
Booba n'a pas hésité à critiquer ouvertement l'homme d'État Jacques Chirac, décédé à l'âge de 86 ans.
Crédit photo : Universal Music

Ces derniers temps, il ne se passe pas une semaine sans que Booba ne clash quelqu'un. Sa dernière cible n'est cette fois pas d'un rappeur, mais l'ex Président de la République Française, Jacques Chirac, décédé ce jeudi 26 septembre à l'âge de 86 ans.

Booba est de retour sur le devant de la scène hip-hop. S'il vient de dévoiler l’un des clips les plus attendus de cette rentrée, celui du morceau Glaive dont le tournage, le 20 août dernier, a fait la Une des médias à cause d'une fusillade, le Duc de Boulogne continue de faire parler de lui avec des scandales en tout genre. Souvenez-vous. Il y a une dizaine de jours, le rappeur se faisait remarquer par ses attaques contre Kalash et ses propos contre l’ex-femme de son ennemi ainsi que sur sa "manageuse en carton" et compagne actuelle.

Ensuite, le rappeur a continué sur sa lancée en critiquant, à la grande surprise générale, le chanteur de variété française, Michel Sardou. En effet, invité le 8 septembre dernier sur le plateau de 20h30 le dimanche, sur France 2, l'artiste de 72 ans a été invité par Laurent Delahousse à donner son avis sur le rap. Si Michel Sardou a admis respecter la rythmique de cette musique, il a tout de même précisé : "Je n'aime pas le rap violent, agressif. Je n'aime pas le rap qui en veut à quelqu'un". Une critique sûrement destinée à Booba et Kaaris, les deux rappeurs qui ne cessent d'être en guerre aux yeux de tous. Très vite, Booba est bien entendu monté au créneau sur Instagram pour répliquer en publiant les paroles d'une chanson très politique de Michel Sardou, Je suis pour, qui tient des propos très violents.

Booba s'attaque à Jacques Chirac

Toujours prêt à dégainer ses punchlines, Booba a aujourd'hui décidé de s'attaquer à un monument de l'histoire française, l'ex Président de la République, Jacques Chirac, décédé ce jeudi 26 septembre à l'âge de 86 ans. Alors que tout l'Hexagone rendait hommage à ce célèbre homme politique qui a oeuvré à la tête de la France du 17 mai 1995 au 16 mai 2007, le Duc de Boulogne a préféré, quant à lui, le critiquer violemment sur Instagram. En effet, c'est sous une publication du média Brut qui retraçait les moments forts de la carrière de Jacques Chirac, que Booba a dit ce qu'il pensait du politicien. "Volontaire pour aller tuer des Algériens et "le bruit et l'odeur" c'est tout ce qu'on retiendra, merci", a-t-il alors asséné en commentaire.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Brut (@brutofficiel) le

Une déclaration choc faisant directement référence au fait que Jacques Chirac ait participé à la Guerre d’Algérie, et qu’il fut l’auteur de la déclaration malheureuse concernant les populations immigrées sur le "Bruit et l’odeur". Si 1.727 personnes ont aimé le commentaire de Booba, d'autres internautes n'ont pas hésité à défendre l'ex Président de la République. "Monsieur le spécialiste avec un BEP Vente, Chirac en savait plus sur la culture africaine et asiatique que toi et toute ta famille réunie", "Tu es tombé bien bas pour n'avoir aucun respect pour un homme d'État qui a servi la France durant des années, et t'en prendre à lui alors qu'il est mort", "Pitoyable mais caractéristique des rappeurs, comme toi", "Et qu'est-ce qu'on va retenir de ta mort à toi, petit coq ?", peut-on en effet lire en retour. Quoiqu'il en soit, ce n'est pas aujourd'hui que le rappeur du 92 arrêtera la provocation...