Artistes

Bassem violemment tabassé, Sadek revendique l'agression et s'excuse (vidéos)

11 février 2020 à 12h10 Par A.L.
Sadek a complètement pété les plombs face à Bassem.
Crédit photo : Twitter : @kaaamso2

Dans la nuit de lundi à mardi, le blogueur Bassem Braiki a été passé à tabac en bas de chez lui à Vénissieux, aux alentours de Lyon, par le rappeur Sadek qui a revendiqué l'agression, puis publié la vidéo sur ses réseaux sociaux.

Sadek vient de commettre l'irréparable. Son clash l'opposant à Bassem Braiki, un influenceur lyonnais, a pris une tournure très violente dans la nuit de lundi à mardi. Souvenez-vous. Le lundi 11 février dernier, alors que le rappeur originaire de Neuilly-Plaisance, en Seine-Saint-Denis, devait se produire à Saint-Priest dans la région lyonnaise, Bassem et ses fans ont tout fait pour faire annuler l'évènement en menaçant de créer des émeutes devant le lieu du showcase. Alors que Bassem a continué les hostilités en insultant très violemment la femme du rappeur, Sadek a alors demandé à son rival de lui transmettre son adresse pour régler leur différents. Le pire est alors arrivé...

Sadek tabasse le blogueur Bassem Braiki

Le rappeur et plusieurs proches se sont ainsi filmés non loin du domicile de l’influenceur lyonnais, avant de se rendre au pied du bâtiment où réside l'influenceur. La suite de la vidéo montre une agression violente à coup de poings et pieds, mais aussi d’une matraque télescopique provoquant de très nombreux saignements sur le visage de Bassem. Sadek a ensuite publié d’autres séquences, notamment une photo dévoilant ses mains en sang, ainsi qu’une autre vidéo narguant Bassem peu de temps après l’agression.

Sadek a repris la parole mardi matin sur Snapchat pour s'excuser et évoquer ses futurs ennuis judiciaires. "En vrai de vrai, je ne suis pas fier de moi. J'ai cédé comme un imbécile à la violence et à la haine. Parce qu'au bout d'un moment, je ne supportais plus les menaces avec des armes... (...) J'envoie ce message à tous les petits frères qui m'écoutent : sachez que ce que j'ai fait, c'est de la grosse merde. Et regardez bien, je vais payer pour ça ! J'en suis totalement conscient, et ce qui va m'arriver, c'est totalement bien fait pour moi. Donc ne prenez pas ça en exemple, c'est de la merde. Le mieux c'est de discuter, c'est de réussir à s'entendre, c'est de vivre ensemble", a déclaré le rappeur dans sa story.

Affaire à suivre...