Aspirine, paracétamol : bientôt la fin de la vente libre en pharmacie

3 octobre 2019 à 8h11 par Mikaà«l Livret

Actuellement en libre-service, ces produits vendus sans ordonnance sont dans le viseur de l'Agence du médicament.

SWIGG
L'Agence du médicament (ANSM) espère ainsi limiter les risques liés à un mauvais usage.
Crédit: Common Wikimédia

Contre les mauvais usages, fini le libre-service. L'aspirine, le paracétamol et l'ibuprofène pourraient bientôt être obligatoirement rangés derrière le comptoir des pharmacies, explique ce jeudi Le Parisien. L'Agence du médicament (ANSM) espère ainsi limiter les risques liés à un mauvais usage de ces produits vendus sans ordonnance.

L'ANSM voudrait que cette mesure entre en vigueur dès janvier 2020. Elle concernerait alors les médicaments contenant du paracétamol comme le Doliprane ou l’Efferalgan, ainsi que certains anti-inflammatoires non stéroïdiens à base d'ibuprofène, comme le Nurofen ou l'Advil, et l'aspirine.

Un mauvais usage comporte en effet des risques. Pris à des doses trop élevées, le paracétamol peut provoquer de graves lésions du foie, qui peuvent nécessiter une greffe, voire être mortelles.

I