21% des Français ont supprimé un réseau social depuis l’an dernier

3 avril 2019 à 12h46 par virgil bauchaud

S'effacer des réseaux sociaux serait-il devenu une tendance ? En un an, un Français sur cinq a décidé de quitter un réseau social, selon une étude.

SWIGG
Crédit: Pexels

Les Français seraient-ils de plus en plus méfiants envers les réseaux sociaux ? Entre Instagram, Facebook, Snapchat, Twitter, LinkendIn et compagnie, ils sont en tout cas de plus en plus nombreux. Selon un rapport publié ce mercredi par Norton/The Harris Poll, 21% d’entre eux se sont effacés d’un réseau social dans la dernière année, pour des questions de sécurité et de confidentialité. Une tendance à supprimer son compte qui touche surtout les 18-38 ans : 28% des inscrits ont supprimé un compte en un an.

Un chiffre qui peut s’expliquer par la volonté de mieux contrôler sa vie privée et ses données sur internet. Pourtant dans cette même tranche d’âge, un peu plus d’une personne sur deux serait prête à partager son historique internet contre de l’argent. Une tendance qui peut cette fois s’expliquer par la simplicité aujourd’hui d’accéder aux données.

I