Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Insolite

Voici à quoi vos collègues de bureau vont ressembler dans 20 ans (vidéo)

25 octobre 2019 à 16h00 Par A.L.
Dos courbé, yeux rouges, varices...Voilà ce qui attend les travailleurs de demain.
Crédit photo : Pixabay

Complètement submergés par le travail, vous vous demandez parfois à quoi vos collègues et vous-même allaient ressembler dans 20 ans ? Lisez ce qui suit.

Ce n'est plus un secret : le travail peut avoir un réel impact sur notre santé. C'est en tout cas ce qu'ont tenté de démontrer des chercheurs britanniques avec leur étude montrant les conséquences du travail de bureau. En effet, le futurologue comportemental William Higham et son équipe d’experts en ergonomie, viennent de révéler que les employés de bureau risquaient de voir leur santé physique et morale se dégrader dans les 20 années à venirPour illustrer leurs propos, les chercheurs ont alors conçu un mannequin factice, baptisée Emma, dont le physique a été déformé par les effets des postures de travail, comme le relate Daily Mail.

Yeux rouges, varices et ventre rond

En se basant sur plus de 3.000 employés de bureau français, allemands et britanniques pour déterminer les problèmes de santé qui les préoccupaient le plus, cette équipe de scientifiques ont ainsi imaginé l'employé(e) du futur. Résultat ? Emma souffre de troubles de la posture dus à une mauvaise position pendant le travail, des varices, un abdomen arrondi et des chevilles enflées dues à un activité physique insuffisante, une peau pâle due au manque de lumière solaire et une rougeur des yeux à cause des longues heures de travail sur l'ordinateur. 

Face à ces lourds désagréments, William Higham conseille ainsi aux employeurs d'offrir plus d’espaces à leurs employés et les encourager à bouger davantage. "Il faut concevoir des bâtiments de manière à ce qu’il y ait plus d’espace pour pouvoir prendre des pauses à l’intérieur", explique-t-il. "Il faut aussi encourager des réunions mobiles, ou on peut parler et marcher en même temps", ajoute le chercheur. Voilà, vous êtes prévenus.