Insolite

Une vacancière se retrouve aux urgences à cause d’un tatouage au henné (photo)

02 mars 2020 à 15h59 Par A.L.
Le tatouage au henné lui a laissé une cicatrice.
Crédit photo : Pixabay

S'il est très apprécié l'été, le tatouage au henné peut malheureusement parfois avoir de graves conséquences. Explications.

Rachel Rose Major, une Américaine de 28 ans, vient de raconter sa mésaventure vécue lorsqu'elle était en vacances en République Dominicaine, au Mirror. En effet, alors qu'elle prenait du bon temps au soleil avec son amoureux, la jeune femme a décidé de se faire tatouer le pied au henné. Malheureusement pour elle, les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. Et pour cause... Dix jours plus tard, le tatouage de Rachel Rose a commencé à la gratter violemment et sa peau à enfler. Les démangeaisons ont continué, Jusqu'à l'empêcher de marcher. "Ce n'est que le dixième jour que c'est devenu irritant. Les démangeaisons ne cessaient pas et mon pied enflait, ça brûlait à chaque fois que je marchais", a raconté la jeune femme au tabloïd britannique.

"La pire décision de ma vie"

Les symptômes s'empirant, la vacancière s'est alors rendue à l’hôpital où on lui a prescrit des médicaments et une crème qui ont fait disparaître les douleurs. "C’est la pire décision que j’ai prise de ma vie. Je ne ferai plus jamais de tatouage au henné et je conseille à tout le monde de faire pareil", a alerté la jeune femme qui garde désormais une cicatrice. "J’espère qu’elle ne restera pas éternellement même si l’on peut toujours voir le contour du henné", a-t-elle confié ajoutant que "ce tatouage ne valait vraiment pas la peine pour quelques semaines". En effet, comme le rappelle le Figaro Santé, le henné "noir" contient bien souvent des ingrédients chimiques ajoutés à la composition, parmi lesquelles peut se trouver la paraphénylènediamine (ou phénylènediamine) ou autre substance allergène. De quoi dissuader les vacanciers qui auraient aimé tenter l'expérience !