Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Une nouvelle taxe pour les étudiants

18 décembre 2017 à 09h00 Par Bertrand Loppin
Crédit photo : Pixabay

La création d’une contribution unique de 90 euros pour favoriser l’accompagnement social, sanitaire, culturel et sportif des étudiants vient d’être adoptée par l’assemblée nationale. Vous devrez l’acquitter dès la rentrée 2018.

Pour « favoriser l’accompagnement social, sanitaire, culturel et sportif », les étudiants devront s’acquitter prochainement d’une contribution annuelle d’un montant de 90 euros. Les députés se sont prononcés en faveur de cette nouvelle taxe destinée à renforcer la vie des campus, à l’occasion de l’examen du projet de loi sur « l’orientation et la réussite des étudiants ». La mesure était annoncée dans le plan étudiant dévoilé au mois d’octobre. Mais, dans la masse des dispositions, elle était passée inaperçue. 

Initialement, le gouvernement avait prévu un montant variable selon le cycle  dans lequel est inscrit l’étudiant : 60 euros pour le premier cycle, 120 euros pour le deuxième et 150 euros pour les doctorants. Mais, au cours des débats, plusieurs députés ont contesté le bien fondé de ces montants variables. Un taux unique de contribution a finalement été retenu : ce sera 90 euros pour tout le monde. Seront redevables de la contribution tous les élèves et étudiants lors de leur inscription à une formation initiale de l’enseignement supérieurs sauf les boursiers et cela dès la rentrée 2018.

Malgré l’apparition de cette nouvelle « taxe étudiante «, les finances des étudiants ne devraient pas trop en pâtir. Tout d’abord, cette contribution couvrira également le droit de médecine préventive, la contribution au Fonds de solidarité et de développement des initiatives étudiantes (FSDIE) et les cotisations pour les activités sportives et culturelles dans les universités. Le tout était facturé pour 21 euros. Ensuite, l’Assemblée nationale a voté la suppression de la cotisation de Sécurité sociale de 217 euros. Le régime de Sécurité sociale des étudiants va être supprimé. Les étudiants seront rattachés progressivement au régime général de la Sécurité sociale, pour les nouveaux en 2018, pour l’ensemble des autres en 2019.