Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Une nouvelle édition pour le festival Solidays

23 juin 2017 à 19h42 Par Bertrand LOPPIN

C'est parti pour la 19 eme édition du festival Solidays. Trois jours de concerts à l'hippodrome de Longchamp. Trois jours aussi pour rappeler qu'il est encore nécessaire de lutter contre le sida.

Ca fait 19 ans que ca dure. Et pourtant, lors de la première édition, rien n’était gagné. Aujourd’hui, Solidays est devenu l’un des premiers gros festivals de l’été. Au programme, trois jours de musique. Plus de 80 concerts vont se dérouler sur les neuf scènes installées à l’hippodrome de Longchamp. A voir, entre autres, pour les amateurs de son hip hop R&B : Mac Miller, Gaël Faye, DJ Pone, Georgio, Kery James, Féfé ou encore Diplo… Mais qu’on ne s’y trompe pas, Solidays n’est pas un festival qui collectionne les têtes d’affiche. Le festival souhaite faire une place importante aux découvertes. L’ambition consiste à proposer une programmation éclectique, représentative de tous les styles musicaux et capable de séduire tout public.

Mais, Soldidays ce n’est pas que de la musique. Dès sa création, le festival a fait de la lutte contre le sida son objectif essentiel. A chaque édition, les bénéfices générés sont reversés à des actions de prévention et de soutien aux malades dans plus d’une vingtaine de pays. Plus que jamais les messages de prévention doivent continuer à passer. En ile de France, 7 personnes par jour sont contaminées par le virus tandis que le Stealthing devient une pratique de plus en plus inquiétante. Sur place, on vous conseille d’ailleurs de voir les expo, d’assister aux conférences débats et surtout d’aller faire un tour au village solidaire, un lieu qui accueille une centaine d’associations qui viennent présenter leurs actions.

Cette année, Solidays s’est lancé un nouveau défi. Le festival accueille le printemps solidaire. Il s’agit d’un mouvement qui a été initié par solidarité Sida et 70 autres associations. Ce mouvement vise à faire la promotion de la solidarité internationale et de l’aide au développement. Il a lancé un appel au nouveau président de la République. Il demande à Emmanuel Macron que la France honore sa promesse de consacrer 0,7% de son budget national aux questions de solidarité internationale et d’aides au développement.

Solidays reste donc un festival pas comme les autres. Il défend des valeurs de solidarité et offre des moments de partage uniques avec un public à son image, généreux et qui aime faire la fête. Solidays est un événement précieux mais un événement qu’il faut préserver. L’an dernier le festival avait accueilli plus de 200 000 spectateurs durant les trois jours du festival. Cette année, il est presque assuré que ce record de fréquentation ne sera pas battu. A cela plusieurs raisons pour les organisateurs. Le contexte est difficile : Elections présidentielles et recrudescence des attaques terroristes. Mais, surtout l’ile de France connaît ces dernières années une offre croissante de festivals. La concurrence est rude et le budget du public n’est pas extensible. L’avenir pourrait être compliqué. Pas de quoi à décourage Luc Barruet. Toujours combatif, le directeur fondateur du festival le promet déjà : C’est sûr, Il y aura une vingtième édition l’an prochain.

Bertrand LOPPIN