Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Une consultation pour les complications liées au tatouage

30 mai 2017 à 19h51 Par Bertrand LOPPIN

C'est une première en France, L'hôpital Bichat vient d'ouvrir une consultation pour prendre en charge toutes les complications liées au tatouage. Cette consultation pourra aussi informer les personnes qui envisagent de se faire tatouer.

Voici une nouvelle qui devrait vous réjouir si vous étes des fans de tatouage comme Rihanna qui serait enceinte. Depuis vendredi, l’Hôpital Bichat Claude Bernard a ouvert la toute première consultation en France uniquement dédiés à la prise en charge des problèmes liés aux tatouages. Cette consultation est attachée au service de dermatologie de cet hôpital parisien. Elle sera ouverte une fois par mois sous la houlette du Dr Nicolas Kluger. Il s’agira de recevoir les patients souffrant de leurs tatouages, mais aussi d’informer les médecins généralistes ou les dermatologues, de plus en plus confrontés à la question. Cette consultation répond à un vrai besoin. Aujourd’hui, 14% de la population française est tatouée. Selon une étude allemande, 6% des personnes ayant effectuées un tatouage rencontreraient des problèmes liés à ce dernier.

En effet, se faire tatouer n’est pas un acte anodin. Concrètement, la pointe du dermographe est constituée d’aiguilles qui se déplacent du haut vers le bas. Ces aiguilles performe votre épiderme à un rythme de 50 à 3000 piqures par minutes. Elles déposent de l’encre entre l’épiderme et le derme. La profondeur de la piqure varie de 1 à 4 mm en fonction des types de peau et de la partie du corps ou le tatouage est effectué. Résultat, faire un tatouage peut provoquer des infestions cutanées, des poussées de psoriasis. Un tatouage peut aussi provoquer des maladies de peau ou déclencher des réactions allergiques.

Pour éviter de souffrir de complications, plusieurs règles sont à respecter. Il est tout d’abord essentiel de bien choisir son tatoueur. A ce sujet, le syndicat national des tatoueurs rappelle que votre tatoueur doit avoir suivi une formation à l’hygiène. Il est également recommandé de pratiquer cet acte dans des locaux dédiés et d’éviter de faire appel à des personnes qui pratiquent uniquement à domicile. Après la pause d’un tatouage, il est nécessaire de bien garder son pansement le temps indiqué par le tatoueur, d’asperger sa peau d’eau et de savon, et de bien appliquer la crème cicatrisante. Il est ensuite nécessaire de ne pas s’exposer au soleil. Il ne faut pas également se baigner dans de l’eau de mer ou en piscine durant plusieurs semaines. Enfin, tout le monde n’est pas forcément apte à se faire tatouer. Par exemple, les femmes enceintes qui allaitent ne doivent pas se faire tatouer. Avant de se faire tatouer, il est conseillé d’en parler à son médecin et de vérifier qu’on ne souffre d’aucune maladie de peau ou de problème de coagulation du sang. La nouvelle consultation ouverte à Bichat peut aussi vous répondre sur ce sujet. 

Bertrand LOPPIN