Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Un organisateur de fêtes clandestines pendant le confinement sera jugé à Bobigny

05 janvier 2021 à 11h15 Par Mikaël Livret
Il est accusé d'avoir organisé plusieurs fêtes clandestines pendant le confinement en Ile-de-France.
Crédit photo : Pixabay - photo d'illustration

Un homme âgé de 27 ans est soupçonné d'avoir organisé une vingtaine de fêtes clandestines en Ile-de-France depuis le printemps 2019. Il a avoué la plupart des faits pendant sa garde à vue.

La fête est finie. Un homme de 27 ans est accusé d'avoir organisé une vingtaine de rave-parties clandestines, partout en IDF, notamment pendant le confinement, sera jugé par le tribunal de Bobigny.

Il avait rassemblé 600 personnes à l'occasion d'une soirée dans la nuit du 21 au 22 novembre, en pleine période de confinement, au milieu d’un tunnel ferroviaire désaffecté de l’ancienne ligne de la petite ceinture, dans le 13e arrondissement de Paris.

Il affirme avoir agi bénévolement

En septembre 2020, il avait également réuni un millier de personnes à La Courneuve dans un hangar de 6 000 m² "en état de délabrement avancé, démuni d’éclairage, d’issues de secours et d’alarme incendie", selon le parquet de Bobigny. Ses fêtes se déroulaient souvent dans des sites désaffectés tels que d’anciennes carrières dans le Val-d’Oise. À l’occasion d’Halloween, plusieurs des 500 participants d'une fête avaient ainsi été intoxiqués au monoxyde de carbone.

Il affirme avoir agi bénévolement, mais les enquêteurs estiment que ces soirées illégales lui auraient rapporté 60 000€. Il est désormais convoqué devant le tribunal correctionnel ce mardi 5 janvier pour une audience de fixation en vue d'un jugement ultérieur, à Bobigny (Seine-Saint-Denis).