Insolite

Un maire envoie la police contrôler le respect du confinement dans un bar, elle y trouve son épouse

08 avril 2020 à 16h40 Par A.L.
Photo d'illustration
Crédit photo : Pixabay

La semaine dernière, Brant Walker, le maire d'Alton, dans l'Illinois, a ordonné à la police de contrôler les personnes qui semblaient violer l'ordre de séjour à domicile de l'État.

"Restez chez vous". C'est par ce discours que Brant Walker, le maire de la ville d'Alton, dans l'Illinois aux États-Unis, a supplié la population de respecter le confinement. Pourtant cela n'est pas si évident pour tout le monde. En effet, le département de police de la ville a déclaré, dans un communiqué de presse, avoir reçu plusieurs plaintes selon lesquelles un établissement continuait de fonctionner le week-end. Face à cela, Brant Walker a annoncé dans un communiqué que la police avait enquêté et arrêté un rassemblement social en violation de l'ordre de l'État de l'Illinois ce dimanche, vers 1 heure du matin. Parmi les participants ? La femme du maire.

Pas de traitement de faveur

S'i l'ordre de confinement de l'Illinois interdit tous les rassemblements publics et privés de toute personne, excepté entre membres d'un même foyer, Brant Walker a indiqué qu'il ne ferait aucun traitement de faveur pour son épouse. "Ma femme est une adulte capable de prendre ses propres décisions, et dans ce cas, elle a fait preuve d'un manque de jugement stupéfiant. Elle fait maintenant face aux mêmes conséquences pour sa décision mal avisée que les autres personnes qui ont choisi de violer l'ordre de rester à la maison lors de cet incident. Je suis gêné et je m'excuse auprès des citoyens d'Alton pour toute la gêne que cela pourrait causer à notre ville", a-t-il déclaré. Voilà qui a le mérite d'être honnête !