Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Transports franciliens : pas d'augmentation du pass Navigo cette année

09 septembre 2020 à 14h30 Par Bertrand Loppin
Les usagers n’épongeront pas les pertes liés à la crise du coronavirus.
Crédit photo : Commons Wikimedia

La présidente de la région Ile-de-France a conclu un accord avec le gouvernement sur le financement des transports. Une subvention exceptionnelle remboursable sur 16 ans a été accordée par l’état à Ile-de-France Mobilités. Il n’y aura pas de hausses des tarifs. Les investissements programmés vont pouvoir se poursuivre.

Comment combler les 2,6 milliards de pertes financières survenues à cause de la crise sanitaire du Covid-19 ? Après cinq mois de discussion, Valérie Pécresse, la présidente de la région, et Jean Castex, le Premier ministre, ont réussi à conclure un accord. Cet accord sera soumis au vote des élus du conseil d'administration d'Ile-de-France Mobilités dans quinze jours.

Pour les pertes de billetterie - un manque à gagner d’1,6 milliard d'euros - l’état va verser une subvention. Les pertes seront intégralement compensées par une avance remboursable, évaluée entre 1,1 et 1,4 milliard d'euros. Ile-de-France Mobilités devra rembourser ce prêt, sans intérêt, sur 16 ans. La SNCF et la RATP prendront aussi en charge une partie des pertes, à hauteur de 10%,

L’état va également prendre à sa charge les pertes financières du versement mobilité. Il s’agit de la taxe transport versée par les entreprises en fonction de leur masse salariale. Une subvention sera versée, entre 780 et 980 millions d'euros. A tout cela s’ajoute également une somme de 422 millions d’euros votée par l’assemblée au mois de juillet.

Cette accord pour le financement des transports franciliens va avoir plusieurs conséquences très concrètes. Tout d’abord, Valérie Pécresse s’engage à ce que la crise sanitaire du Covid-19 ne coûte rien aux usagers. Du coup, il n’y aura pas d’augmentation des tarifs pour rembourser l’état. Le pass Navigo n’augmentera pas cette année. De plus, cet accord va permettre à IÎle-de-France Mobilités de mener à bien l’ensemble des investissements qui étaient programmés. L’offre de transport ne sera pas réduite, le déploiement de nouveaux matériels roulants est maintenu. Deux projets vont être menés en priorité : le système de pilotage automatique Nexteo sur les RER B et D, et la poursuite du prolongement du RER E à l'ouest.