Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Tatouages : les encres toxiques se propagent dans l'organisme !

15 septembre 2017 à 16h50 Par Aurélie AMCN

De plus en plus de personnes se font tatouer. Mais cette pratique n’est pas sans risque. Les encres toxiques ont ainsi été retrouvées dans les ganglions. Les spécialistes tirent la sonnette d’alarme !

Attention danger ! Selon une récente étude menée par l'Ifop, en France, 14% des personnes majeures possèdent un tatouage. Une tendance qui comporte cependant de nombreux risques. Et pour cause, des chercheurs allemands et français révèlent aujourd'hui que certains pigments toxiques contenus dans les encres de tatouages se propagent dans l’organisme sous la forme de nanoparticules et atteignent les ganglions. Même si les risques sur la peau étaient déjà connus, c’est la première fois que des analyses sont réalisées in vitro. Ainsi, selon l’étude publiée dans The Scientific Report, « ce que nous ne savions pas, c’est que les pigments voyagent dans le corps sous une forme nano (…) et là est le problème : nous ne savons pas aujourd’hui comment les nanoparticules réagissent ». 

QUELS SONT LES RISQUES ? 

Les auteurs de l’étude sont d’autant plus inquiets car ces encres de couleurs toxiques peuvent conduire à des allergies, des démangeaisons et des gonflements, comme nous l’indique Julie Villanova, l’une des scientifiques à l’origine de l’étude : « l’encre de tatouages apporte au corps un élément étranger qui va faire réagir le système immunitaire (…). Pour l’instant, on sait seulement que ces substances sont allergisantes. Mais il est trop tôt pour établir un lien de cause à effet entre ces produits et les conséquences sur la santé ». 

Et comme les caractéristiques de ces pigments sous la forme de nanoparticules sont encore méconnus du grand public, les chercheurs mettent en garde les adeptes des tatouages et surtout les tatoueurs. Ils invitent les professionnels du tatouage à se renseigner sur les compositions chimiques des encres utilisées. Ensuite, avant de succomber à l’appel de l’aiguille, les amateurs sont à quant à eux invités à vérifier si les normes sanitaires sont respectées, avec des aiguilles stériles neuves notamment, afin de limiter les risques.