Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Artistes

Rixe mortelle à Paris : le rappeur MHD reste en prison

13 mars 2020 à 10h20 Par A.L.
MHD ne sortira pas tout de suite de prison.
Crédit photo : Universal Music - Ojoz

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de meurtre, MHD est incarcéré à la prison de la santé depuis janvier 2019. Le rappeur vient aujourd'hui de se voir refuser un placement sous bracelet électronique.

Mauvaise nouvelle pour MHD. Le rappeur, placé en détention provisoire depuis janvier 2019, s'est vu refusé le port d'un bracelet électronique : il est donc maintenu en détention provisoire, selon une source judiciaire, relayée par le Parisien. En effet, la justice le soupçonne d’avoir participé à une rixe qui s’est déroulée à Paris. Au cours de cette bagarre, un jeune homme âgé de 23 ans a trouvé la mort. Jusqu’à présent, MHD a toujours clamé son innocence, il a simplement reconnu qu'une voiture lui appartenant avait été utilisée lors de cette tragédie. En effet, son véhicule a servi à renverser un jeune homme, rue Saint-Maur dans le 10ème arrondissement de la capitale, qui avait ensuite été lynché et poignardé. La victime avait succombée à ses blessures quelques minutes après sa prise en charge par les secours. Cette rixe était un affrontement entre "la Cité Rouge" (d’où MHD est originaire), et les cités de la Grange-aux-Belles et du Buisson-Saint-Louis (10ème).

"Incompréhensible" selon l'avocat du rappeur

"Cette décision est incompréhensible au regard de l'évolution des investigations et du projet de sortie présenté par MHD. Il reste déterminé à se battre pour prouver son innocence", a déclaré son avocat, Me Archibald Celeyron, suite à la décision du tribunal. À l'heure actuelle, une dizaine d’hommes sont mis en examen mais deux personnes importantes du dossier restent introuvables : un homme dont les empreintes génétiques sont présentes sur un couteau taché de sang et récupéré sur les lieux du meurtre, ainsi que le principal témoin qui a reconnu MHD parmi les agresseurs.