Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Ralentir notre IPhone ou pas: Apple nous laissera le choix

19 janvier 2018 à 10h55 Par Bertrand Loppin
Crédit photo : Pixabay

Fin décembre, on apprenait qu’Apple ralentissait intentionnellement le fonctionnement de ces iPhones lors des mises à jour. Face au tollé, Tim Cook vient d’annoncer que c’est l’utilisateur qui décidera. Un choix qui ne règle pas tout…

Fin 2017, Apple a fait un cadeau de Noël un peu particulier à ses clients. On apprenait en effet que la marque à la pomme bridait intentionnellement ses smartphones lorsque les utilisateurs effectuaient une mise à jour. Cette pratique a débuté en 2014. Apple s’est justifié en expliquant que ces ralentissements programmés se mettaient en place lorsque la batterie du smatphone atteignait un certain degré de vieillissement afin d’éviter quelle ne s’éteigne de manière inopinée. Beaucoup de consommateurs y ont plutôt vu une manoeuvre pour déclencher l’obsolescence programmée de l’iPhone et inciter l’utilisateur à acquérir un nouveau modèle. Plusieurs plaintes ont d’ailleurs été déposées en France, aux États-Unis, au Canada et en Israël.

Pour calmer le jeu, Apple a décidé d’abaisser le tarif du remplacement des batteries de 90 à 30 euros pour l’année 2018, une initiative qui n’a pas vraiment convaincu les utilisateurs… Du coup, le PDG d’Apple Tim Cook a décidé d’aller plus loin. Il vient d’annoncer une nouvelle version d’iOS qui permettra de glisser dans tous les anciens iPhones une nouvelle fonction. Grace à cette fonction, tous les utilisateurs seront avertis lorsque l’iPhone décidera de ralentir son fonctionnement. Le degré de ralentissement sera clairement indiqué.

À partir de ce moment, soit l’utilisateur pourra valider le ralentissement, soit le refuser. Dans ce dernier cas l’iPhone donnera des infos détaillées sur l’état de santé de la batterie. L’utilisateur aura alors toutes les informations à sa disposition pour décider ou non de changer la batterie et pour éviter le risque de coupures intempestives. Cette fonctionnalité contenue dans une nouvelle version d’iOS devrait être disponible en version béta courant février. Tous les utilisateurs pourront en bénéficier au plus tard en mars.

Pour autant, si cette annonce est une première, c’est la première fois qu’Apple va permette à ses clients de faire un retour en arrière sur une mise à jour, cette annonce ne règle rien sur le fond pour l’accusations d’obsolescence programmée du produit. Cette annonce a toutefois le mérite de reconnaître clairement que la batterie est vraiment le point faible de l’iPhone. Les clients ne pourront plus l’ignorer.