Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Artistes

R Kelly est inculpé pour abus sexuel et pédophilie

25 février 2019 à 11h50 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : R Kelly

Ce week-end, le chanteur R Kelly a été inculpé pour abus sexuel et pédophilie. Il risque jusqu'à 70 ans de prison.

« Je serai très étonné de le revoir, un jour, marcher en liberté ». Ce sont les mots de Me. Michael Avenatti, l’avocat d’une des victimes de R Kelly. Et pour cause, le week-end dernier, le célèbre interprète du tube Believe I Can Fly s’est rendu aux autorités de la ville Chicago suite aux nombreuses accusations d’agressions sexuelles sur mineures dont il fait l’objet depuis plusieurs années. 

Celui qui avait échappé à la justice en 2008 a, cette fois-ci, été aussitôt inculpé de 10 chefs d’accusation concernant des sexuels sur des jeunes filles âgées de 13 à 17 ans entre 1998 et 2010. Une tranche d’âge constituant « des circonstances aggravantes ». De plus, une vidéo accablante filmée dans les années 90s a même été remise à la justice. D’après nos confrères de CNN, l’artiste, aujourd’hui âgé de 52 ans, y évoque clairement le « sexe de 14 ans » d’une jeune fille se trouvant à ses côtés. 

À l’issue de l’audience programmée samedi dernier, juste après l’inculpation de R Kelly, Me Steve Greenberg, a pris la parole pour défendre les intérêts de son client : « R Kelly n’a sexuellement agressé personne. Il est une rock star, il n’a pas besoin d’avoir des relations non-consenties » tout en affirmant que les victimes présumées, dont deux nouvelles se sont récemment manifestées, « mentent ». 

Pour l’heure, aucune date n’a été programmée pour le procès. Malgré une caution fixée à un million de dollars, R Kelly, déjà lâché par son label RCA (Sony), est toujours derrière les barreaux. Pour espérer sortir d’ici mardi, il doit verser la somme de 100 000 dollars, mais il se murmure qu’il n’a actuellement pas les moyens de payer une telle somme. Au total, R Kelly risque jusqu'à 70 ans de prison. 

Pour rappel, dans le documentaire Surviving R Kelly diffusé au mois de janvier dernier sur la chaîne américaine Lifetime, plusieurs de ces victimes ont raconté le calvaire vécu dans le « manoir » du chanteur afin que justice soit faite.