Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Quelles sont les villes françaises où il fait bon étudier ?

08 septembre 2017 à 08h00 Par Bertrand Loppin

Le magazine l’Etudiant vient de dévoiler son palmarès des villes étudiantes. On vous livre les résultats. Cette année, la ville de Lyon arrive en tête pour la première fois. Paris pointe à la huitième place.

Comme chaque année, la rédaction de l'Etudiant a passé au crible 44 villes étudiantes : logement, études, sports, sorties, culture, transports... Objectif de cette étude, établir un classement des villes les plus agréables pour accueillir des étudiants. L'an dernier, le palmarès des villes étudiantes avait fait peau neuve avec de nouveaux critères. Grenoble, Poitiers et La Rochelle se distinguaient, chacune dans leur catégorie respective, métropoles, grandes villes et villes moyennes.

Cette année le classement élaboré sur les mêmes critères réserve une surprise. Lyon s'impose pour la première fois en tête de classement dans la catégorie métropole parmi les 14 autres villes. En 2016, elle était en quatrième position. Lyon détrône ainsi Grenoble qui se partage la seconde place avec Toulouse. À noter, Toulouse, avait quant à elle décroché la palme en 2015.

Plusieurs facteurs expliquent cette place de numéro un pour Lyon. La capitale des Gaules brille par l’excellence de ses formations universitaires et accueillent 30 000 étudiants supplémentaires sur ces dix dernières années. Lyon jouit également d’un bassin d’emploi conséquent. Enfin, les transporte et plusieurs quartiers de la ville ont été rénovés.

Dans le classement des métropoles arrivent ensuite Montpellier et Rennes. En sixième et septième place, on trouve Bordeaux et Nantes. Paris squatte la huitième place suivi se Strasbourg. L’atout de ces grandes métropoles réside dans le fait de posséder un réseau de transport efficace et une vie étudiante intense.

Afin que les grande métropoles n’occultent pas ce qui se passe dans les villes de moindre envergure, l’Etudiant a créé deux autres catégories : les grandes villes et les villes étudiantes moyennes. Pour les grandes villes, Angers détrône Poitiers. Viennent ensuite Clermont-Ferrand, Dijon, Caen et Besançon. Ces agglomérations ont l’avantage de proposer des loyers plus raisonnables que dans les grands centres urbains, un atout non négligeable alors que le coût de la vie étudiante augmente. Autre atout : les universités de ces villes, sont plus à taille humaine. Elles ont également mis en place des dispositifs pour mieux faire réussir leurs étudiants.

La troisième catégorie, celle des villes étudiantes moyennes, met à l'honneur La Rochelle. On trouve ensuite Chambéry, Pau, Troyes et Limoges. Ces villes bénéficient de structures universitaires plus proches des étudiants. Elles offrent un cadre de vie agréable à échelle humaine.