Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Quelles sont les pratiques sexuelles des jeunes d'aujourd'hui ?

27 novembre 2017 à 09h58 Par Clément Gwizdz
Crédit photo : pixabay

Les pratiques sexuelles ont-elles changé en 30 ans ? Comment ont-elles évolué ? Des questions que se sont posées des chercheurs britanniques.

50 000 volontaires britanniques âgés entre 16 et 74 ans ont répondu à un questionnaire sur leur sexualité. Leurs réponses ont été épluchées par des chercheurs britanniques. Au total, trois études ont été menées tous les dix ans entre 1990 et 2012. Voici les résultats.

                            

 On apprend que les pratiques sexuelles ont évolué en 30 ans. Les rapports vaginaux sont toujours ceux les plus pratiqués. Par contre le sexe anal et oral ont une place plus importante chez les jeunes de 16/24 ans. Une femmes sur cinq et un homme sur quatre avouent l’avoir déjà fait entre 2010 et 2012 contre seulement une personne sur dix entre 1990 et 1991. Seules 10% des personnes pratiquaient la fellation en 1990. Ce taux est passé à 20% chez les femmes depuis les années 2010. Comment expliquer que le sexe anal ne soit plus aussi tabou ? Tout simplement, l’arrivée d’internet a « démocratisé » cette pratique. Les jeunes ont beaucoup plus facilement accès aux films pornographiques, qui plébiscitent beaucoup le sexe anal et oral.

                                  

Cette enquête nous permet de savoir que l’âge du premier baiser n’a pas changé. On embrasse pour la première fois son partenaire à l’âge de 14 ans. Par contre, l’âge du premier rapport sexuel est passé de 20 ans en 1930 à 16 ans depuis 1990. Il ne change pas depuis 1990.

 Une autre étude nous apprend également qu’internet est de plus en plus présent dans notre quotidien. La preuve : un quart des 18-35 ans envoient des photos intimes d’eux sur internet. Le risque de piratage de ces photos ne semble pas leur faire peur. D'ailleurs, Facebook teste depuis quelques semaines en Australie un outil pilote pour lutter contre le revenge porn. Un tiers des jeunes de moins de 35 ans a déjà échangé des messages écrits sexuels sur le net. Les plus de 35 ans sont plus pudiques. Ils ne sont que 6% à s’envoyer des photos intimes