Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Quelles sont les chances de Paris pour les JO 2024 ?

15 mai 2017 à 20h36 Par Maud Tambellini

Les membres de la commission d'évaluation du CIO sont à Paris depuis dimanche pour visiter les potentiels futurs sites olympiques en vues des jeux de 2024. En compétition contre Los Angeles, la capitale a-t-elle ses chances ? Passage en revue du projet !

Les athlètes en première ligne

Depuis le début, le projet parisien pour les Jeux Olympiques place en son cœur les athlètes. Alors que les membres du CIO sont à Paris depuis dimanche, ils ont été reçus par une délégation sportive tricolore de haute volée.

On peut citer le judoka Teddy Riner fort de ses huit titres de champions du monde et de ses deux médailles d’or olympiques. Mais aussi le biathlète Martin Fourcade double champion olympique en 2014 qui a animé un atelier consacré à la jeunesse hier matin.

Et puis au delà des athlètes, la commission d’évaluation du CIO va être reçue mardi matin par Emmanuel Macron. Le nouveau président de la République, tout juste investi, a déjà affirmé son soutien total au projet parisien.

Quels sont les potentiels sites olympiques ?

Sur le papier, on peut le dire, Paris fait rêver. Les épreuves équestres seront par exemple organisées dans les jardins du château de Versailles. L’enceinte du beach-volley viendra s’installer sur le Champ de Mars avec la tour Eiffel en toile de fond. La dame de fer qui marquera aussi le point de départ d’épreuves de natation en eau libre dans la Seine !

En tout cas l’un des points forts de la candidature parisienne est qu’elle utilise majoritairement des sites déjà existants pour un budget « contrôlé » de 6,6 milliards d’euros. A titre de comparaison en 2008 Pékin avait dépensé plus de 30 milliards.

Les transports en commun franciliens séduiront-ils ?

Vous l’aurez compris la candidature de Paris au JO 2024 est d’avantage une candidature de toute la région Île-de-France avec pour conséquence d’impliquer des transports en commun à la hauteur des millions de visiteurs attendus.

Pour la présidente de région Valérie Pecresse, pas de doute. Elle a déclaré que les transports étaient le grand atout de Paris 2024 avec selon elle pas d’épreuve à plus de 45 minutes du centre de Paris.

Elle compte également sur la mise en rail du Grand Paris Express qui devrait entrer progressivement en service de 2020 à 2030. Et en attendant, les visiteurs pourront toujours user les selles des vélibs électriques attendu des l’an prochain !

Maud Tambellini