Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Artistes

Quel avenir judicaire pour R Kelly ?

26 février 2019 à 16h28 Par Bertrand Loppin
Crédit photo : Wikipedia

R Kelly a finalement été libéré de prison après avoir payé une caution. Poursuivi pour abus sexuel sur mineurs, il a décidé de plaider non coupable. Sa comparution devant la justice américaine est fixée au 22 mars. Il pourrait passer le restant de sa vie derrière les barreaux

Après trois nuits passées en prison, R Kelly a finalement retrouvé la liberté. Il a été libéré hier après s’être acquitté d’une caution. Celle-ci avait été fixée à 1 million de dollars. R Kelly a pu régler les 10% nécessaire soit 100 000 dollars. Il a aussi dû s’engager à ne pas approcher des jeunes filles de moins de 18 ans et a remis son passeport à la justice. Lors de sa sortie, il s'est dirigé vers un véhicule noir sans dire un mot aux journalistes présents. Si R Kelly est désormais libre, ses ennuis avec la justice américaine ne font que commencer.

R Kelly est accusé d'abus sexuels sur quatre personnes, dont trois mineures, des faits commis entre 1998 et 2010. 10 chefs d'accusation ont été retenus contre lui. Au cours d’une audience qui s’est déroulée avant sa libération, R Kelly a choisi de plaider non coupable. Son avocat, Steve Greenberg, a réaffirmé après l'audience que son client niait les accusations et n'avait « rien fait de mal ». Son procès devrait débuter dans quelques semaines. Une première audience a été fixée au 22 mars.

Les charges qui passent contre lui pourraient lui valoir jusqu'à soixante-dix ans de prison. Il risque entre trois et sept ans de réclusion pour chaque chef d'inculpation, en sachant que dix ont été retenus contre lui. A noter, R Kelly doit aussi faire face à une autre affaire judiciaire. Il doit payer une pension alimentaire de 160 000 dollars à son ex-femme, Drea Kelly, avant le 6 mars. Si le règlement de cette pension n’est pas effectué, il s’exposera à une condamnation à une peine de prison. Autant le dire, l’avenir de cette star du R&B s’annonce mal. Sa carrière musicale en subi déjà les conséquences. Depuis, janvier, la maison de disques Sony Music a mis fin au contrat qui liait R Kelly à sa filiale RCA.