Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Quand des « daronnes » descendent dans la rue pour lutter contre la violence

24 septembre 2019 à 14h28 Par MT
Chaque soir c'est une dizaine de mamans qui occupent le terrain
Crédit photo : Capture d'écran Facebook © Femmes Solidaires Fsdva

On les surnomme la « brigade des daronnes ». Depuis plusieurs semaines dans l’Essonne, des mères de famille descendent dans la rue la nuit venue à Villeneuve-Saint-Georges pour lutter contre la violence dans les quartiers.

Pour ne plus enterrer de jeunes dans les quartiers! Depuis plusieurs semaines dans l’Essonne à Villeneuve-Saint-Georges, des mères descendent dans la rue la nuit venue pour mener des maraudes. Le but est d’essayer de nouer un dialogue avec ces jeunes qui trainent dehors et mènent parfois certains trafics. L’idée a germé après la mort de Nicolas, un jeune de Villeneuve sans histoire, battu à mort pour une supposée dette d’une centaine d’euros. 

Sur Swigg, on a contacté Fanta Macalou. C’est une de ces fameuses daronnes et la présidente de l’association Femmes Solidaires de Villeneuve-Saint-Georges et d’ailleurs. On lui a demandé sur le terrain quand elle parle avec les jeunes, arrivent-ils à lui dire pourquoi ils en viennent à tuer parfois pour des broutilles ?

 Écouter le podcast

L’idée de ces maraudes ce n’est pas de faire fuir les jeunes de la rue mais bien de les ramener sur le droit de chemin. Mais Fanta Macalou prévient, l’État doit ensuite faire son travail.

 Écouter le podcast

Fanta qui nous a confié par exemple que début septembre, 10 jeunes du quartier étaient toujours à la recherche d’une entreprise pour une formation en alternance. Grâce à du bouche-à-oreille entre mamans, trois ont pu en trouver une et éviter de se retrouver à ne rien faire de leur année…