Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Artistes

Quand Booba compare Damso à Beyoncé !

27 mars 2019 à 09h35 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Damso

Booba vs Damso, le retour. Sur Instagram, le duc de Boulogne adresse un nouveau tacle à son ancien poulain.

Tiens, ça faisait longtemps… Entre Booba et Damso, son ancien protégé, le torchon brûle. Depuis que le Belge n’a pas renouvelé son contrat sous le label 92i, les deux hommes se sont envoyés de nombreuses piques dans les médias. Après une brève accalmie, aujourd’hui, le duc de Boulogne relance les hostilités sur son compte Instagram. En légende d’une photo d’un maillot du PSG floqué du numéro 10, le rappeur de 42 ans écrit : « 15 ème sans ascenseur ». Dans les commentaires, un internaute lui répond : « T’as construit ces 15 étages avec l’argent d’Ipséité [l’album de Damso] ou quoi ? ». 

L’interprète du titre OKLM ne perd pas une seconde et réplique en envoyant un nouveau tacle à son ancien poulain : « Ca ne paye plus Ipséité. Le gars ne poste rien, ne fait pas de clips, klawi il s’est pris pour Beyoncé et Nekfeu en même temps ». Une attaque qui s’adresse également au rappeur Nekfeu qui n’a fait aucune promotion pour son dernier album Cyborg (2016). Toutefois, ce silence médiatique ne l’a pas empêché d’être, à ce jour, triple disque de platine… Sans parler du succès du projet Love Is Everything de Beyoncé et Jay Z (The Carters) porté par le tube Apesh*tDonc bon, il y a nettement pire que d’être comparé à Nekfeu ou encore Beyoncé !

S’il revient titiller Damso sur ses réseaux sociaux, Booba continue également de s’en prendre à Kaaris. Les deux rappeurs n’ont toujours pas trouvé un accord concernant leur fameux combat de boxe initialement prévu à Paris, avant d’être délocalisé en Belgique puis en Tunisie. Pour rappel, cet affrontement est censé mettre un terme (ou pas) à leur violente altercation survenue en août dernier dans un hall de l’aéroport d’Orly, à Paris. Après un séjour en prison, Kaaris et Booba ont été condamnés à 18 mois de prison avec sursis et une amende de 50 000 euros.