Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Plus de sécurité dans les bus de Grand-Couronne

06 septembre 2018 à 09h32 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Commons wikimedia

Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France, a annoncé le recrutement de 200 agents pour les bus de Grand-Couronne. Deux campus des métiers de la sécurité seront par ailleurs créés à Melun et Argenteuil.

Une priorité régionale. Annoncées au mois de mars, plusieurs mesures pour renforcer la sécurité dans les transports deviennent réalité en Ile-de-France. La Grand-Couronne est enfin concernée. 200 agents de sûreté pour les bus seront recrutés. Ils peuvent effectuer des rondes dissuasives et intervenir en cas d’incivilités. Les transports y sont désormais gratuits pour les policiers afin d’assurer davantage leur présence dans les transports en commun. Ce dispositif couvre 480 bus qui transportent 76.000 passagers par jour sur les 5 réseaux suivants :

CEAT réseau Génovebus (secteur Ste Geneviève des Bois 91)

CEAT/SETRA réseau SITUS (secteur HAUT Val de Marne 94)

STRAV réseau Marne et Seine (secteur Plaine Centrale du Val de Marne 94)

STRAV réseau Val d’Yerres (secteur Nord Est 91)

Albatrans

Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France, a annoncé la création deux campus des métiers de la sécurité à Melun et Argenteuil. Ils destinés à former des agents de sécurité qualifiés pour combler les besoins dans les transports en commun. En janvier 2018, 29 agents de sûreté ont été recrutés en CDI par le prestataire de sûreté Aeneas, retenu par Transdev à l’issue d’une consultation. Les agents recrutés sur dossier et entretien de motivation ont en moyenne 30 ans, un niveau scolaire CAP/BEP et résident à 35% dans un Quartier Prioritaire de la Ville, selon des chiffres d’Ile-de-France Mobilités.

La vidéoprotection est aussi renforcée avec l’objectif d’avoir 100 % des bus de grande couronne vidéo-protégés à la fin de l’année 2018 (quand ceux de la RATP sont à 100% équipées), et 100 % des trains et RER vidéo-protégés d’ici fin 2021.

20 brigades de cyno-détection ont été déployées en 2017 et permettent déjà plus de sécurité et moins de retards sur le réseau SNCF. Elles interviennent sur les objets abandonnés en environ 10 minutes au lieu 40-50 minutes avant leur déploiement. Le seul réseau SNCF a enregistré une hausse de 122% de sacs oubliés entre 2014 et 2017, soit plus de 1 500 interventions par an.