Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Artistes

Orelsan : Keen V répond à la punchline du morceau ''Christophe'' !

24 octobre 2017 à 16h35 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Orelsan Twitter

Orelsan est de retour ! Dans son nouvel album, il use et abuse de punchlines bien salées pour s'exprimer. Keen V est cité dans le morceau ''Christophe''. Le chanteur s'est alors empressé de répondre au rappeur...

Orelsan marque son grand retour sur le devant de la scène musicale avec l’album La Fête Est Finie sorti ce vendredi 20 octobre. Un nouvel opus porté par le titre Basique dévoilé quelques jours plus tôt, mais qui est surtout composé de nombreux sons tous aussi lourds les uns que les autres. Et pour cause, après six ans d’absence, Orelsan a beaucoup, beaucoup de choses à dire à son public et surtout à la France. Pour cela, rien de mieux que quelques punchlines bien salées pour dire ce qu’il pense, comme il le fait très bien sur le titre Christophe en duo avec Maître Gims. 

Une collaboration surprise et originale avec laquelle les deux artistes s’amusent et enchaînent les punchlines contre une « vieille France » qu’ils jugent tous les deux comme étant raciste. Dans les refrains, ils n’omettent pas de citer certains artistes français tels que Christophe Maé, Lorie, Eddy Mitchell ou encore Johnny Hallyday et Keen V. « J’aurais pu sauver la vieille France, aider la patrie d’mon enfance / Donner aux racistes de l’espoir, mais j’fais d’la musique de Noir / Christophe Maé, Christophe Maé, Christophe Maé, Keen V », rappe Orelsan. 

Mais là ou certains auraient pu y voir un début de polémique ou de clash entre Orelsan et ces artistes de variété française, Keen V s’est quant à lui montré plutôt flatté. Ainsi, loin d’être vexé ou agacé, il n’a pas tardé à répondre à Orelsan sur les réseaux sociaux. « Honoré d’être cité dans #Christophe d’un des plus grands punchliner français Orelsan et du tubemaler Maître Gims #SansRancuneAucune », a ainsi écrit l’interprète de Elle a sur son compte Twitter. Et il a bien raison ! Car, selon certains de nos confrères, le but d’Orelsan n’est pas de critiquer ou de clasher ses collègues de l’industrie musicale, mais plutôt de transmettre un message de tolérance que ce soit pour sur le plan racial, culturel et musical.