Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Artistes

"On ne peut pas plaire à tout le monde" : Aya Nakamura répond à ses détracteurs

06 janvier 2020 à 11h00 Par A.L.
"Ce fut une année mouvementée et forte en émotions, positives comme négatives", a déclaré Aya Nakamura.
Crédit photo : Rec 118

Alors qu'elle fait régulièrement l'objet de moqueries, Aya Nakamura a décidé de réagir dans les colonnes du journal "Le Parisien" ce samedi 4 janvier 2020. Récit.

Adulée par la France entière, Aya Nakamura a su se démarquer en très peu de temps. Figure incontournable de la scène musicale, la chanteuse ne cesse de squatter les charts avec des tubes incontournables tels que Copines ou encore Pookie. Son deuxième album studio, Nakamura, a même été certifié triple disque de platine. Depuis sa sortie en novembre 2018, l'opus s’est ainsi écoulé à plus de 300.000 exemplaires. La chanteuse de 24 ans vient même d'être annoncée à l'affiche du prestigieux festival californien Coachella. Une véritable consécration pour celle qui essuie de nombreuses critiques sur la toile...

Aya Nakamura riposte

Entre son physique, ses textes ou sa "maladresse" à l'instar de la polémique sur le plateau de France 2 lors du Téléthon en décembre dernier, Aya Nakamura fait malheureusement constamment l'objet de moqueries des internautes ou de certaines célébrités. Des bad buzz qu'elle a souhaité commenté lors d'une interview accordée au journal Le Parisien ce samedi 4 janvier : "Il y a autant de personnes qui me détestent et qui m'aiment pour ce que je suis. Mais je suis comme ça et on ne peut pas plaire à tout le monde. Ce fut une année mouvementée et forte en émotions, positives comme négatives. Je n’étais pas préparée à ça. Peu importent les erreurs, les 'bad buzz', j'apprends, j'apprends sur le tas", a-t-elle expliqué.

Voir cette publication sur Instagram

☁️

Une publication partagée par LANAKAMURANCE (@ayanakamura_officiel) le

"Je pense à certaines personnes qui m'ont donné une image sans me connaître. Certains jugent mon comportement hautain alors que je suis hyper simple. C'est juste que je dis ce que je pense", a-t-elle ajouté. Aya Nakamura est également revenue sur Jonathan Krego, cet ancien candidat de l'émission The Voice en Belgique qui a fait un buzz monumental sur la toile avec sa version du tube Djadja en langage soutenu. "J'ai trouvé ça marrant, mais à force de l'écouter, je me suis dit qu'il avait surtout une très jolie voix", a-t-elle confié. "Et je me suis mise à chanter son refrain. Les paroles sont globalement bien traduites, en tout cas dans l'esprit". Une fille loin d'être rancunière !